Westinghouse rejoint le Nuclear Saves Partnerships

par | 11 Juin 2021 | Énergie Nucléaire, Stratégie entreprise

Westinghouse est la première entreprise à rejoindre le Nuclear Saves Partnerships de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique.

Westinghouse

Westinghouse Energy Compagny rejoint l’initiative Nuclear Saves Partnerships de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (IAEA). L’initiative vise à  lutter contre le changement climatique via des investissements dans les technologies nucléaires.


 

Westinghouse, 1er participant à l’initiative de l’IAEA

Le géant américain est le premier à rejoindre l’initiative de l’IAEA Nuclear Saves Partnerships. Patrick Fragman, président et directeur général de Westinghouse Energy Compagny, est heureux de se positionner comme un pionnier :

« Ce partenariat est une nouvelle démonstration de notre engagement dans la lutte contre le changement climatique. Nous sommes fiers de servir de modèle pour les futurs partenariats public-privé. Tandis que le monde s’associe pour lutter contre les effets des changements climatiques ».

Westinghouse est un leader de l’énergie nucléaire à échelle mondiale. L’entreprise a notamment fourni le premier réacteur à eau sous pression au monde en 1957. Aujourd’hui, la technologie de Westinghouse est à la base la moitié des centrales nucléaires en exploitation dans le monde.

 

« Relever les défis mondiaux »

L’IAEA a donc décidé de miser sur le nucléaire pour atténuer les effets du changement climatique. En effet, cette énergie est la plus importante source d’énergie neutre en carbone sur la planète. Elle permet de combler les apports énergétiques limités des sources énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire.

Mariano Grossi, directeur général de l’AIEA souhaite donc développer les technologies liées à l’énergie nuclaire :

« Je tiens à ce que l’IAEA, avec l’appui de Westinghouse, demeure à l’avant-garde du déploiement de la sciences. Mais aussi de la technologie nucléaires pour relever les défis mondiaux »

L’énergie nucléaire occupe donc toujours une place centrale dans les objectifs de neutralité carbone. L’IAEA espère notamment que d’autres entreprises se joindront à cette initiative.