Westinghouse améliore la Puissance Nucléaire Ukrainienne

par | 24 Sep 2021 | Énergie Nucléaire

Westinghouse Electric Company et NT-Engineering Company signent un protocole de coopération (MoC) pour mettre en œuvre des projets d'optimisation de la maintenance et d'amélioration de la performance des réacteurs nucléaires eau-eau (VVER) en Ukraine.

westinghouse

Les deux entreprises procèdent ainsi à une étape importante visant à augmenter les niveaux de sûreté et les performances des réacteurs en Ukraine. La coopération a pour fin d’améliorer la production annuelle d’électricité et de réduire les coûts d’exploitation des réacteurs VVER. 


 

Optimisre l’ensemble de la flotte ukrainiennes de VVER

La société américaine s’engage à soutenir NT-Engineering dans tous les domaines de ses opérations. Grâce à cet accord, à optimiser l’ensemble de la flotte ukrainienne de VVER ainsi que les unités VVER en dehors de l’Ukraine ».

« La mise en œuvre de la coopération entre NT-Engineering et Westinghouse améliorera l’efficacité des centrales nucléaires utilisant des technologies modernes et entraînera des avantages économiques importants pour l’exploitant d’installations nucléaires », a déclaré Vitalii Demianiuk NT-Engineering LLC, président du conseil de surveillance.

 

Améliorer considérablement la performance

L’accord permet aux opérateurs VVER d’optimiser l’approche de la maintenance dans les unités VVER et d’augmenter considérablement la puissance annuelle grâce à une gestion de la configuration tenant compte des risques. Les opérateurs de VVER gagneraient également à augmenter entre 16 et 20 le nombre de jours pendant lesquels les réacteurs sont généralement en ligne pour produire de l’électricité. Ce, en déterminant quelle maintenance pourrait être effectuée en toute sécurité pendant le fonctionnement du réacteur au lieu d’attendre l’arrêt du réacteur pour le rechargement.

NT-Engineering, avec le soutien du département américain de l’Énergie, et du Laboratoire national d’Argonne, a mené le projet pilote du VVER-1000 pour l’unité 2 de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia (ZNPP) à Enerhodar, en Ukraine, la plus grande centrale nucléaire d’Europe. Les résultats démontrent que le processus pourrait être reproduit dans d’autres réacteurs VVER-1000 dans le monde.