Vestas Investit Dans Les Éoliennes en Bois

par | 23 Fév 2021 | Énergie Éolienne, Start-Ups, Stratégie entreprise

  Vestas vient d’acquérir des parts de la société suédoise Modvion, spécialiste des bio-composites pour la construction d’éoliennes. Le modèle de construction d’éoliennes en bois…
Vestas

 

Vestas vient d’acquérir des parts de la société suédoise Modvion, spécialiste des bio-composites pour la construction d’éoliennes. Le modèle de construction d’éoliennes en bois de la start-up suédoise a su séduire le leader mondial de la fabrication d’éoliennes. L’entreprise danoise espère ainsi que cette technologie l’aidera à réduire ses émissions de carbone de 45% par MW livré au marché d’ici 2030.


 

À lire sur energynews.fr : Énergies Renouvelables: Vestas Utilise les « Tech » Apple

 

Vestas investit pour réduire ses émissions carboniques

 

Vestas cherche à investir de plus en plus dans de nouvelles technologiques pour ses turbines. Cette prise de participation dans la société Modvion marque alors le premier investissement officiel de la nouvelle branche de capital-risque d’entreprise Vestas Ventures. La société espère que cette acquisition l’aidera à réduire ses émissions de carbone de 45% par MW livré au marché d’ici 2030. Son vice-président espère également que la société, qui gère 132 GW d’éoliennes dans 82 pays, deviendra moins dépendante des prix de l’acier.

 

L’acier plombe le bilan carbone de l’éolien

 

L’ADEME a calculé qu’une éolienne émet entre 12,7 et 14,8 grammes de CO2 par kilowattheure. Ces valeurs sont faibles comparées à celles du mix électrique français, estimé à 79 grammes. Pour autant, elles pourraient encore être largement améliorées en réduisant la quantité d’acier nécessaire à leur conception.

 

À lire sur energynews.fr : Marché de l’Éolien: la Turbine Hors Normes de Vestas

 

Réduire les émissions de carbone d’une tour éolienne de 80%

 

Modvion conçoit des tours d’éoliennes en bois de placage stratifié (LVL). Ce matériau bio-composite provient de fournisseurs engagés dans l’exploitation forestière durable. La légèreté du matériau ainsi que la conception modulaire des tours permettent d’améliorer l’efficacité du transport des éléments vers le site de construction. Le LVL permet au final de réduire les émissions de carbone d’une tour éolienne de 80%.

En somme, réduire le recours à l’acier pour la fabrication de turbines permet deux choses. Premièrement, de réduire l’impact carbonique des éoliennes en agissant directement au niveau de leur construction. Secondement, de permettre à Vestas de réduire sa dépendance à l’acier, tout en réduisant son impact carbone. Reste à savoir si cette nouvelle technologie sera viable pour l’ensemble, ou du moins une partie, des applications du leader danois.