Vestas fournit le Parc Éolien Sumita Tono au Japon

par | 2 Juil 2021 | Énergie Éolienne

Vestas obtient une commande d’éoliennes de 113 MW au Japon grâce à sa solution personnalisée de tour de grande hauteur. Un projet qui répond aux objectifs de transition énergétique du pays.


 

Vestas fournit 113 MW d’éoliennes

Vestas obtient une commande de 113 MW pour le parc éolien Sumita Tono, au Japon. Le site étant situé dans un terrain montagneux complexe, la commande témoigne des capacités de pointe de l’entreprise. Cette dernière dispose en effet des technologies nécessaires pour fournir des solutions spécifiques au site, dans toutes les conditions.

L’entreprise fournira également un contrat de service pluriannuel AOM 5000 au parc éolien. Offrant une garantie de disponibilité basée sur l’énergie pour assurer une performance optimale et une rentabilité au client.

 

Une commande personnalisée

Vestas développe une solution de tour personnalisée pour le projet. L’entreprise doit, en effet, s’adapter aux conditions difficiles de transport, de vent et de charges sismiques du site.

Cette tour présentera les plus grandes hauteurs de moyeu pour toutes les éoliennes de plus de 4 MW dans le pays. Elle libère ainsi de nouvelles ressources éoliennes à des vitesses de vent plus élevées et plus constantes.

Développée par Green Power Investment (GPI), la commande comprend la fourniture de 27 turbines Vestas-V117-4,2 MW. 23 seront installées sur des tours de 114 mètres et les quatre autres sur des tours de 94 mètres. Leur livraison commencera au premier trimestre de 2022, et leur mise en service au quatrième trimestre de 2022.

 

Une collaboration inédite

Il s’agit de la première collaboration entre Vestas et GPI. Ravi de ce partenariat, Mitsuri Sakaki, Président de GPI, déclare :

« Nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration à long terme pour continuer à pousser l’industrie éolienne japonaise vers de plus hauts niveaux d’efficacité et d’optimisation. Alors que nous travaillons à rapprocher les objectifs d’énergie durable du Japon. »

Ainsi, ce projet permettra au Japon de se rapprocher de ses objectifs en termes de transition énergétique. Qui plus est, il permettra à l’entreprise d’étendre encore davantage son portefeuille onshore.