Vestas ferme 3 Usines en Europe

par | 22 Sep 2021 | Stratégie entreprise

Vestas a l'intention de cesser sa production dans trois usines européennes, l'entreprise veut s’assurer d'avoir un modèle d'exploitation et une empreinte manufacturière efficaces, mais aussi de répondre à sa nouvelle stratégie de développement.

vestas

Vestas a l’intention de cesser sa production dans trois usines européennes, pour répondre aux exigences de sa stratégie de développement : accélérer les déploiements d’énergies renouvelables et améliorer la compétitivité de l’énergie éolienne.


 

Vestas veut réduire son empreinte manufacturière

Désormais en pleine croissance, la firme veut s’assurer d’avoir un modèle d’exploitation et une empreinte manufacturière efficaces. Pour ce faire, la société annonce des mesures pour ajuster son empreinte manufacturière dans ses usines de Lauchhammer en Allemagne, de Viveiro en Espagne et d’Esbjerg au Danemark.

« Bien que Vestas maintiendra une forte empreinte en Europe dans l’ensemble des activités de fabrication et de service, il est toujours difficile de prendre des décisions qui affectent négativement nos bons collègues travailleurs chez Vestas. », déclare Tommy Rahbek Nielsen, vice-président exécutif et chef de l’exploitation.

 

650 personnes à relocaliser

L’usine de Lauchhammer réduit déjà ses activités depuis deux ans. Elle a maintenu la fabrication d’un nombre limité de pales pour les turbines V117 et V136 et emploie actuellement environ 460 personnes. L’entreprise s’attend à répondre aux besoins futurs des clients pour ses turbines V117 et V136 grâce à ses autres usines de pales à travers le monde.

Quant au site de Viveiro il emploie environ 115 personnes. Il fabrique des générateurs pour la plate-forme terrestre de 2 MW, ainsi que des panneaux de commande pour la turbine offshore V164 pour les marchés extérieurs à l’Espagne. En raison, à la fois de la baisse de la demande pour la plate-forme de 2 MW, et de la nécessité d’optimiser la fabrication offshore, il n’est plus durable de poursuivre les activités de l’usine.

Pour les deux sites, la fin de la production est attendue pour la fin 2021. La firme compte travailler avec les gouvernements nationaux et régionaux ainsi qu’avec les parties prenantes sociales pour une transition en douceur pour les employés.

À lire sur Energynews.fr  Bloom Energy et SK Ecoplant renforcent leur Partenariat

Enfin, l’usine d’Esbjerg s’occupe des modules de conversion de puissance pour les turbines offshore V164 et V174. L’entreprise veut y mettre fin au cours du premier semestre 2022. Vestas estime que la demande pour ces modules se déplacera progressivement vers les marchés principalement en dehors de l’Europe et sera donc livrée par des installations de fabrication plus localisées.

 

Un acteur prépondérant en Europe

Le coût total de cet ajustement de l’empreinte de fabrication onshore et offshore dépendra des spécificités liées. Le coût total sera comptabilisé en tant qu’éléments spéciaux liés à l’intégration de l’activité offshore et sera reconnu au troisième trimestre de 2021.

Mais l’entreprise conserve tout de même son rôle de leader sur le marché des énergies renouvelables en Europe. La firme conserve encore 12 sites en Europe et plus de 29.000 employés.