Turquie: Nouvelle Exploration Pétrolière en Méditerranée

par | 9 Juil 2021 | Diplomatie Énergétique, Énergies Fossiles, Pétrole

La Turquie annonce que la compagnie énergétique publique turque TPAO souhaite lancer des actions en prospection pétrolière en Méditerranée orientale. TPAO a demandé une licence…

La Turquie annonce que la compagnie énergétique publique turque TPAO souhaite lancer des actions en prospection pétrolière en Méditerranée orientale. TPAO a demandé une licence afin de commencer cette exploration.


 

La Turquie continue d’explorer le pétrole méditerranéen

Le ministère turc de l’Énergie dirigé par M. Fatih DÖNMEZ  a annoncé que la Turquie continuera ses explorations dans la mer Méditerranée orientale. La compagnie énergétique publique turque TPAO a demandé une licence dans ce sens.

Elle prévoit de mener cette exploration dans les eaux territoriales turques selon une base de données cartographique établit par le gouvernement. Il s’agit de trois zones au large de Silifke, dans la province de Mersin.

 

Une exploration controversée

La Turquie aurait reçu des « signaux» en Méditerranée orientale et devrait continuer ses prospections pétrolières et gazières.

Tayyip Erdogan, président turc a récemment déclaré :

« Quels que soient nos droits, nous les prendrons d’une manière ou d’une autre. Et nous mènerons nos opérations d’exploration. »

Ces déclarations pourraient animer à nouveau les tensions entre l’Union européenne, la Grèce et la Turquie. Alors que celle-ci tendait vers plus de normalité ces dernières semaines.

 

Une exploration source de tensions

La Turquie est en conflit ouvert avec la Grèce et la Chypre à propos des ressources énergétiques et de la juridiction régionale. Des tensions ont éclaté l’an dernier quand des frégates grecques et turques ont escorté des navires explorant des hydrocarbures.

Alors que les tensions étaient retombées, l’UE pourrait prendre des mesures contre la Turquie en raison de ses activités maritimes. La Turquie a récemment déclaré qu’elle reprendra ses activités maritimes si un partage équitable avec la Chypre n’était pas réalisé.