Trina Solar expédie 60.000 Modules Vertex 210 au Brésil

par | 5 Août 2021 | Énergie Solaire

Trina Solar fournit ses modules Vertex 210 pour un puissant projet photovoltaïque de 850 MW, l'un des plus importants du Brésil.
trina solar

Trina Solar fournit ses modules Vertex 210 pour un puissant projet photovoltaïque de 850 MW, l’un des plus importants du Brésil.


 

Trian Solar reçoit la commande pour un parc solaire de 850 MW

Les premiers modules quitteront la Chine dans 108 conteneurs au cours de la deuxième semaine d’août 2021. Soit 59.292 pièces de modules de la gamme 600W. Les modules bifaciaux avec des cellules de 210mm appartenant à la gamme Vertex utilisent la technologie la plus récente du marché.

« Trina Solar dispose de la technologie la plus avancée et des modules les plus performants. Cela a certainement incité Focus à nous choisir », a déclaré Álvaro García Maltrás, Vice-Président de la firme pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

 

L’un des plus gros projets du Brésil

Trina Solar est le principal fournisseur de modules photovoltaïques pour le projet Futura 1, qui comprend 22 parcs d’énergie solaire. Focus Energia est à l’origine de ce projet, situé à Juazeiro, Bahia, Brésil. Le projet se décline en trois phases, dont la première a une capacité installée de 850 MW, ce qui placera le site parmi les plus importants du Brésil.

Selon Focus Energia, la production d’énergie du projet sera entièrement destinée au marché libre. Cette stratégie correspond à la tendance actuelle : les producteurs d’énergie renouvelable préfèrent négocier directement avec les clients, au lieu de participer aux enchères qu’Aneel organise, destinées exclusivement au marché captif.

 

Trina Solar prend part dans un projet ambitieux

Selon Alan Zelazo, PDG de Focus, 2000 emplois directs et 4000 emplois indirects devraient émerger de la mise en œuvre du système. En outre, Futura 1 arrive à un moment opportun :

« Bien qu’il s’agisse d’un projet à long terme, nous sommes ravis de collaborer avec le pays pour augmenter sa capacité de production dans une période de crise hydrique extrêmement grave. »

Le projet est déjà en cours, avec 550 personnes travaillant sur le site. Le début des opérations est prévu pour avril 2022.