Transition Énergétique: les Banques doivent Réagir

par | 8 Juil 2021 | Diplomatie Énergétique

La transition énergétique demande une grande implication des acteurs financiers. Les investisseurs appellent ainsi les banques à réagir.
transition énergétique

La transition énergétique demande une grande implication des acteurs financiers. Plus d’une centaine de sociétés d’investisseurs appellent en ce sens les grandes banques mondiales à s’impliquer davantage. Notamment, d’arrêter immédiatement de financer l’industrie du charbon.


 

Transition énergétique : 63 banques appelées à s’investir

Dans une lettre, 115 investisseurs mondiaux, pesant 4200 milliards de dollars, appellent 63 banques à prendre des engagements dans le sens de la lutte contre l’accélération du réchauffement climatique.

Ces dernières jouent un rôle central dans les émissions de carbone compte tenu des financements qu’elles attribuent à certains projets. En ce sens, les investisseurs invite en particulier à renoncer à financer le charbon d’ici à 2030 pour les pays de l’OCDE. Les banques ne devraient financer ni des projets pétroliers d’exploration, ni des entreprises qui ont de nouveaux projets de charbon.

 

Un engagement des banques attendu pour mi-août

C’est à l’approche de la COP26 que les investisseurs poussent les banques à prendre des mesures pour la transition énergétique. Les sociétés d’investissements espèrent recevoir d’ici au 15 août 2021 une réponse. Ils espèrent que celle-ci ira dans le sens d’un alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris. L’objectif étant que les banques se fixent des objectifs d’ici à 2024 et qu’elles s’engagent à identifier et publier leur impact.

« Les banques qui échoueront à répondre peuvent s’attendre à faire face à de sérieux défis lors des prochaines assemblées générales » prévient l’ONG ShareAction.