Transition Énergétique en Tunisie: Avis de l’IRENA

par | 8 Juin 2021 | Politique Énergétique

La transition énergétique en Tunisie fait l’objet de recommandations de la part de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables. L’objectif est d’atteindre 30 % d’énergies renouvelables pour son mix électrique d’ici à 2030 avec stimulation de la croissance.


 

Transition énergétique en Tunisie : 30 % d’électricité renouvelable d’ici 2030

Pour assurer la transition énergétique en Tunisie, une réforme du secteur des énergies renouvelables est essentielle. Si le rôle du secteur privé sera privilégié, l’objectif est d’encourager également une plus grande implication des institutions financières nationales.

Le pays souhaite que  30 % de son électricité soient produits à partir de sources renouvelables d’ici 2030. La Tunisie espère ainsi réduire sa dépendance croissante aux combustibles fossiles. Le défi est de taille, car en 2019, les énergies renouvelables représentaient seulement 3% de la production d’électricité nationale.

 

L’IRENA propose des solutions clés

Parmi les actions envisagées par l’IRENA : la simplification des processus administratifs d’approvisionnement et d’autorisation. Cela permettra de développer un cadre plus favorable à l’augmentation des investissements.

L’amélioration de l’évaluation des ressources renouvelables est aussi nécessaire. Ainsi, des données plus détaillées seront disponibles pour identifier les zones rentables à fort potentiel d’énergie renouvelable.

 

La création d’une autorité en charge de l’électricité du pays

Enfin, une autorité indépendante chargée de l’électricité sera mise en place. Elle garantira le respect des réglementations et un environnement concurrentiel transparent et équitable pour les producteurs privés.

À travers ces recommandations, l’IRENA encourage la transition énergétique de la Tunisie. Le pays a d’ailleurs pris d’autres engagements en matière énergétique. La Tunisie s’est par exemple engagée à réduire son intensité carbone de 41% d’ici 2030.