Vous lisez actuellement
Transition Énergétique: 20% de Bas Carbone pour les Émirats

Transition Énergétique: 20% de Bas Carbone pour les Émirats

  • Pour leur transition énergétique, les Émirats Arabes Unis veulent produire 20% d’électricité à partir d’énergie propre d’ici 3 ans.
transition énergétique

Pour leur transition énergétique, les Émirats Arabes Unis veulent produire 20% d’électricité à partir d’énergie propre d’ici 3 ans. L’objectif est ainsi de doubler la part d’énergie renouvelable existante en développant le nucléaire, le solaire, l’éolien et l’hydrogène renouvelable.


 

La transition énergétique en doublant les sources bas carbone

Les Émirats Arabes Unis produisent actuellement 40 GW d’électricité. L’objectif est d’atteindre 50 GW d’ici 3 ans, dont 11 GW seraient produits à l’aide d’énergie verte ou nucléaire. En outre, plus de la moitié des sources énergétiques ajoutées d’ici 3 ans devront être bas carbone.

En 2017, les Émirats avaient annoncé un plan pour 2050 visant à réduire le recours aux énergies fossiles à moins de 50% du mix énergétique. Ce plan prévoit 38% de gaz naturel, 44% d’énergies renouvelables, 6% de nucléaire et 12% de charbon propre.

 

4 nouvelles centrales nucléaires

Le pays a principalement recours au gaz naturel pour sa production d’électricité, mais les impératifs climatiques le pousse à se convertir au renouvelable. Ainsi, un projet de quatre centrales nucléaires a vu le jour. La première d’entre elles, près d’Abu Dhabi, d’une puissance d’1,4 GW est entré en activité récemment. Avec une capacité totale de 5,6 GW, ces centrales contribueront pour moitié à l’objectif de transition énergétique.

Emirates Nuclear Energy Corporation, l’organisme chargé de la stratégie nucléaire civile, s’en félicite : « La centrale fournit de l’électricité fiable et durable 24h/24 […] et est devenu le premier fournisseur d’énergie du pays […] ».

La part des énergies renouvelables dans la production des Émirats a progressé de 400% en près de 20 ans. Cette contribution à la transition énergétique mondiale fait du pays un des acteurs les plus actifs.

 

Le développement de l’hydrogène vert

Cette transition énergétique passe nécessairement par des innovations technologiques qui rendront certaines industries moins polluantes en réduisant leur empreinte carbone. Parmi celles-ci, le développement de l’hydrogène vert.

L’électrolyse permet d’obtenir de l’hydrogène sans générer d’émissions de carbone. C’est dans cette perspective qu’une alliance s’est formée autour de Masdar, ADNOC et ADQ pour construire une plateforme de production d’hydrogène vert, l’Abu Dhabi Hydrogen Alliance. Les débouchés sont nombreuses pour les compagnies aériennes, le transport maritime, ou la mobilité.

 

Découvrir
ecopetrol

De l’hydrogène grâce au solaire

Selon Fawaz Al-Muharram, responsable des énergies renouvelables chez Masdar, la plateforme aura recours à l’énergie solaire pour procéder à l’extraction de l’hydrogène. Il ajoute qu’au début, il faudra générer entre 10 et 25 MW pour faire fonctionner la plateforme. Cela sera facilité par les capacités des Émirats en matière d’énergie solaire.

Pour l’heure, l’hydrogène vert reste trois fois plus cher que le gaz naturel et coûte plus cher à produire que l’hydrogène gris. La baisse des coûts de l’énergie renouvelable nécessaire à sa production rendront, cependant, l’hydrogène vert moins coûteux à court terme (-40%). La baisse pourrait être de 80% d’ici 2050.

 

Les Émirats talonnés par l’Arabie Saoudite

En investissant le champ de l’hydrogène vert, les Émiratis se mettent en bonne position pour diversifier leurs capacités industrielles et énergétiques et devenir leader dans le domaine.

L’Arabie Saoudite prépare, elle aussi sa transition. Ce grand producteur de pétrole va construire Helios Green, une plateforme solaire et éolienne de production d’hydrogène vert. Située à proximité de Neom, la métropole futuriste au cœur du désert, elle alimentera la ville en énergie verte.

Avec une production de 650 tonnes d’hydrogène par jour en 2025, elle devrait permettre à l’Arabie Saoudite de se positionner comme un autre acteur majeur de la transition énergétique.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021