Transition en Asie Pacifique: $1300 Milliards d’ici 2030

par | 24 Juin 2021 | Diplomatie Énergétique, Stratégie entreprise

La transition énergétique en Asie Pacifique motive les investissements dans la production d’énergies renouvelables selon Wood Mackenzie. Ceux-ci pourraient atteindre 1300 milliards de dollars d’ici à 2030, le double de ceux de la décennie précédente.


 

L’Asie Pacifique épicentre de l’innovation dans les EnR

Alex Whitworth, directeur de recherche chez Wood Mackenzie Asia Pacific, rappelle que la transition en Asie Pacifique rassemble les plus importants investissements. Les investissements dans la production d’électricité « devraient atteindre 2400 milliards de dollars au cours de la présente décennie ».

La part du charbon dans les investissements dans les combustibles fossiles diminuera de « 30% dans les années 2030 ». En outre, les investissements dans les énergies fossiles devraient diminuer d’environ 25% pour arriver à $54 milliards/an.

 

+40 GW de puissance éolienne par an entre 2021 et 2030 en Chine

Par ailleurs, d’ici à 2030, la capacité annuelle d’énergie éolienne et solaire atteindra en moyenne 140 GW. Xiaoyang Li, spécialiste du marché éolien chinois chez Wood Mackenzie, explique que « l’objectif chinois de 1200 GW en 2030 nécessitera d’ajouter plus de 534 GW d’énergies renouvelables ». Cet objectif devrait alors augmenter « la capacité éolienne annuelle de plus de 40 GW de 2021 à 2030 ».

En somme, la transition en Asie Pacifique nécessitera environ 14 milliards de dollars par an d’investissements éoliens et solaires jusqu’en 2040. Cette région est l’épicentre de l’innovation dans le secteur solaire, elle abrite les plus grands fabricants de panneaux solaires au monde. C’est la zone de test des nouvelles technologies dont l’objectif est de réduire les coûts d’exploitation et d’entretien.

 

L’Australie en avance sur ses voisins

Cependant, les investissements australiens dans l’énergie éolienne et solaire devraient diminuer de 60% au cours des cinq prochaines années. Par la suite, ils augmenteront de nouveau pour atteindre en moyenne 7 milliards de dollars par an à partir de 2030. Selon Le Xu, l’Australie « affronte des défis de sécurité et de coûts dix ans plus tôt que les autres pays asiatiques ».

 

La hausse des émissions de carbone : un défi d’actualité

Parallèlement à cette croissance des investissements dans les énergies renouvelables, Wood Mackenzie prévoit une hausse des émissions de carbone du secteur énergétique. En effet, les émissions de carbone du secteur énergétique de l’Asie-Pacifique devraient atteindre 7,3 milliards de tonnes en 2025. Cela équivaut à 1,8 tonne par personne, soit moins de la moitié du niveau de la majorité des pays développés.

Selon Alex Whitworth, « l’inertie du parc de centrales au charbon empêchera la région d’atteindre une énergie zéro carbone d’ici à 2050 ». Les nouvelles technologies de réduction des émissions devront s’adapter à la production de charbon, pour soutenir la transition en Asie Pacifique.