TotalEnergies veut surveiller le Méthane depuis l’Espace

par | 8 Juil 2021 | Stratégie entreprise

TotalEnergies développe une nouvelle technologie d’imagerie satellitaire avec GHGSat pour surveiller et réduire ses émissions de méthane. L’énergéticien affirme ainsi son rôle de pionnier pour le développement de technologies visant à détecter et réduire les émissions de méthane.


 

TotalEnergies dévoile Glint Mode

La nouvelle technologie d’imagerie satellitaire de TotalEnergies et GHGSat se nomme Glint Mode. Il s’agit de surveiller les éventuelles fuites de méthane sur les installations offshore de Total. L’imagerie satellitaire permet de recueillir des données de bonne qualité non altérées par l’eau.

Le dispositif a vocation à être conjugué à des mesures locales de méthane soutenues par les innovations technologiques de TotalEnergies. Il s’agit notamment d’utiliser le spectromètre léger AUSEA, monté sur drone et considéré comme le plus précis du monde.

 

Un partenariat innovant

TotalEnergies et GHGSat travaillent ensemble depuis 2018 pour développer de nouvelles technologies de détection des émissions de méthane. Procédé auquel la NASA s’intéresse aussi. Les deux entreprises ont pu observer la fuite de méthane la plus petite au monde en 2020 sur la plateforme TADI. Le dispositif Glint Mode est donc une nouvelle étape qui solidifie le partenariat.

« Dans le cadre d’un programme d’amélioration continue, Total Énergies a décidé d’engager une nouvelle étape dans sa collaboration avec GHGSat pour développer une technologie innovante de cartographie satellitaire adaptée aux infrastructures en mer », déclare Marie-Noëlle Séméria, directrice Recherche et Développement de TotalEnergies.

 

Surveiller les émissions de méthane

TotalEnergies est particulièrement préoccupé par la maîtrise de ses émissions de méthane, qu’elles ont réduites de 50% depuis 2010. L’entreprise s’est engagée dans le partenariat Oil & Gas Methane Partnership (OGMP) du Programme des Nations-Unis pour l’Environnement (PNUE). Il s’agit de limiter les émissions de méthane dans l’industrie. En outre, pour le Berkeley Lab ces émissions pourraient représenter un coût social de plus de $300 milliards par an.

L’objectif de l’énergéticien est de maintenir ses intensités d’émissions en dessous de 0,2% du gaz commercial produit pour ses installations pétrolières et gazières. L’objectif ambitieux s’élève à 0,1% pour ses installations gazières. En 2020, l’entreprise parvient à atteindre ses objectifs.

Avec le dispositif Glint Mode et son solide partenariat avec GHGSat, TotalEnergies affirme sa place de leader. L’entreprise se positionne comme un pionnier pour le développement de technologies visant à détecter et réduire les émissions de méthane.