TotalEnergies réduit ses Émissions de Méthane

par | 13 Oct 2021 | Clean Technology, Énergies Fossiles

TotalEnergies et Qnergy déploient dans le gisement de Barnett, aux États-Unis, une nouvelle technologie innovante réduisant les émissions de méthane.

totalenergies

TotalEnergies annonce le déploiement d’une technologie innovante développée par Qnergy. Cette entreprise est spécialisée dans  la réduction des émissions de méthane liées à l’extraction du gisement de gaz. La nouvelle technologie répondant à cet objectif, va opérer dans le gisement de Barnett aux États-Unis.


 

TotalEnergies déploie une technologie de rupture

La nouvelle technologie consiste à convertir les instruments fonctionnant au méthane en instruments fonctionnant à l’air comprimé. Cela permet d’éliminer le rejet de méthane dans l’atmosphère au cours du processus. En mars 2021, un projet pilote a éliminé jusqu’à 98 % des émissions de méthane.

Après de nouveaux tests concluants, TotalEnergies compte déployer 100 unités en 2021 et 2022 puis 300 unités supplémentaires. L’entreprise estime qu’elle réduira les émissions de méthane des dispositifs pneumatiques d’environ 7000 tonnes par an d’ici fin 2024. Pour Ory Zik  , PDG de Qnergy c’est « un des plus vastes projets jamais appliqué à des équipements pneumatiques ».

 

Réduction des émissions sur l’entièreté de la chaine de production

Selon Carole Le Gall, Directrice Sustainability & Climate chez TotalEnergies, la nouvelle technologie permettra de respecter engagements tenus. Celle-ci a déclaré que l’entreprise compte réduire ses émissions de méthane de 20% entre 2020 et 2025.

Depuis 2010, la firme aurait déjà diminué de 50% ses émissions. Il s’agit notamment du torchage réduit à plus de 90% (100% pour 2030),  des évents et des émissions fugitives. Concernant le méthane, l’entreprise a su cantonner les émissions sur ses installations gazières à moins de 0,1% en 2020.

L’entreprise s’est par ailleurs engagé à l’échelle internationale. Elle participe ainsi au partenariat Oil & Gas Methane Partnership (OGMP 2.0) du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

La société française est également signataire des Methane Guiding Principles et est fondateur de l’Oil and Gas Climate Initiative. Il s’agit d’un fonds pour le climat doté d’un milliard de dollars, qui a également investi dans Qnergy.