Vous lisez actuellement
Total et Siemens réduisent les Émissions de CO2 du GNL

Total et Siemens réduisent les Émissions de CO2 du GNL

  • Total et Siemens vont développer un gaz naturel liquéfié à faible émissions de CO2 et réduire par la même leur empreinte écologique. 
Total

Total et Siemens vont développer un gaz naturel liquéfié à faible émissions de CO2 et réduire par la même leur empreinte écologique. Les deux entreprises ont signé un accord de collaboration technique afin de réduire leurs émissions dans la production et la consommation.


 

Total et Siemens développent un GNL à faible émission de CO2

Après l’annonce de leur collaboration en juin dernier, Total et Siemens viennent de signer des accords concernant le gaz naturel liquéfié (GNL). Les deux entreprises souhaitent étudier conjointement des solutions afin de le rendre plus respectueux de l’environnement. Total illustre ainsi sa volonté de diminuer son empreinte carbone, afin de mettre en route ses objectifs de transition.

« Le développement d’un GNL à faible émission de gaz à effet de serre est essentiel pour faire face à la demande d’énergie croissante au niveau mondial, tout en diminuant l’intensité carbone des produits consommés », estime ainsi Arnaud Breuillac, DG de l’Exploration-Production de Total.

Découvrir
Énergie Saguenay

Différentes solutions durables envisagées

Les deux partenaires ciblent le processus de production : les investigations visent à optimiser la durabilité et la compétitivité des sites industriels. Différentes solutions sont envisagées : la liquéfaction tout-électrique du gaz naturel, l’intégration des énergies renouvelables dans le processus de production, et autres. Ces techniques pourront être associées, afin de véritablement allier respect de l’environnement et gain économique pour Total.

50 millions de tonnes de GNL d’ici 2025

Total est la deuxième société privée de GNL, avec un portefeuille d’environ 50 millions de tonnes par an d’ici 2025. Le groupe dispose d’appuis tout au long de la chaîne de production du GNL, et ce, sur l’ensemble des marchés mondiaux. En outre, depuis la pandémie, la demande en pétrole diminue largement, obligeant Total à investir dans des énergies plus respectueuses de l’environnement.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021