Vous lisez actuellement
Technologie Hydrogène: Limites et Compétitivité

Technologie Hydrogène: Limites et Compétitivité

  • La technologie hydrogène pourrait permettre d'accélérer la transition énergétique vers une économie moins carbonée.

La technologie hydrogène pourrait permettre d’accélérer la transition énergétique vers une économie moins carbonée. Mais le niveau actuel de développement n’est pas suffisant pour généraliser son utilisation. IDTechEx s’est penché sur la question.


 

Technologie hydrogène : pourquoi un tel attrait ?

L’intérêt porté à la technologie hydrogène s’explique par ses propriétés énergétiques remarquables selon IDTechEx. L’hydrogène contient en effet deux fois plus d’énergie que le gaz naturel et trois fois plus que le pétrole. En outre, sa capacité à décarboner les industries dont l’électrification est difficile à atteindre en fait un enjeu majeur.

 

Les limites de l’hydrogène

Aujourd’hui, plus de 95 % de l’hydrogène consommé dans le monde est extrait des combustibles fossiles, principalement du gaz naturel (par vaporeformage). Sa transformation est par conséquent très énergivore et s’accompagne d’une importante émission de dioxyde de carbone (CO2).

Un autre procédé de production implique l’électrolyse de l’eau par l’électricité. Cette méthode ne dégage aucune émission, mais est généralement plus onéreuse. Dans tous les cas, l’hydrogène est difficilement stockable, transportable et distribuable.

 

L’essor du marché de l’hydrogène

IDTechEx a d’abord étudié l’approche de différents pays à l’économie de l’hydrogène. L’Europe, en particulier, a montré un fort intérêt pour l’adoption des systèmes à hydrogène. L’Allemagne est l’une des pionnières dans ce domaine et présente l’un des plus grands réseaux de Stations de Ravitaillement en Hydrogène (SRH) au monde. Elle projette par ailleurs de développer des centres de production d’hydrogène vert (renouvelable) et d’adopter l’hydrogène dans ses industries.

La France, l’Espagne, le Royaume-Uni ou encore les Pays-Bas développent également cette nouvelle technologie. L’Italie elle, n’a pas encore annoncé sa stratégie de développement de l’hydrogène. Toutefois, sa position stratégique entre l’UE et le continent Africain, conduira probablement le pays à mobiliser les gazoducs existants dans le mélange d’hydrogène.

En outre, l’Union Européenne a mise en place une stratégie, afin de planifier le développement de l’hydrogène vert dans la région. Tout en confortant sa position avec ses voisins et concurrents directs, comme la Russie par exemple.

 

Découvrir
sinopec

Comment rendre l’hydrogène plus compétitif ?

Pour comprendre comment l’hydrogène gagnera en compétitivité, IDTechEx a ensuite étudié le marché émergent et la croissance rapide des électrolyseurs. Leur adoption massive entraînera une augmentation de leur production, réduisant ainsi leur coût et donc le coût de l’hydrogène renouvelable en lui-même.

 

L’industrie du raffinage pétrolier en première ligne

Selon IDTechEx, les plus grands consommateurs d’hydrogène industriel seront les premiers à adopter l’hydrogène au cours des prochaines années. Les plus importants étant les secteurs de l’ammoniac, mais aussi et surtout, du raffinage.

En revanche, l’adoption de l’hydrogène dans le secteur automobile n’interviendra qu’une fois son prix devenu suffisamment compétitif. De plus, le développement des véhicules électriques à pile à combustible devra s’accompagner d’un réseau de SRH plus étendu. La première expérience décevante des voitures électriques a en effet révélé les limites de tels dispositifs.

Au vu des obstacles technologiques et financiers auxquels se heurte l’hydrogène, le passage à un système énergétique hydrogène prendrait plusieurs décennies. Jusque-là, les combustibles fossiles demeureront très probablement le pivot du système énergétique mondial au moins jusqu’au milieu du siècle.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021