Stock Aramco: l’Arabie Saoudite veut Vendre ses Actifs

par | 12 Fév 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole, Politique Énergétique

  Le stock d’Aramco pèserait lourd sur le pétrolier saoudien à tel point qu’il chercherait à vendre ses actifs et notamment des pipelines. C’est en effet ce que…
Stock Aramco

 

Le stock d’Aramco pèserait lourd sur le pétrolier saoudien à tel point qu’il chercherait à vendre ses actifs et notamment des pipelines. C’est en effet ce que la mise en place d’un financement de 10 milliards pour la vente et l’exploitation de pipelines appartenants à la compagnie nationale saoudienne laisse à penser.


 

À lire sur energynews.fr : Les Importations Américaines de Pétrole Saoudien au plus bas depuis 35 ans

 

Le stock d’Aramco doit diminuer

 

10 milliards de dollars pour les investisseurs

Le stock d’Aramco en pétrole commence à s’agrandir sans débouchés depuis la chute des prix et de la demande de pétrole. Mais dans ce contexte difficile, la vente de parts liées au pétrole n’est pas attrayante pour les investisseurs. Différentes stratégies sont ainsi mises en place.

La compagnie nationale saoudienne du pétrole propose alors un plan de financement de 10 milliards de dollars. Cet argent devrait servir à la vente d’actifs pétroliers.

Plusieurs investisseurs sembleraient intéressés. Parmi ceux-ci, les américains BlackRock et KKR, mais aussi le canadien Brookfield Asset Management. Pour le moment, aucun n’a souhaité commenter cette situation.

 

Un marché du pétrole perturbé par la crise sanitaire

Même si les chiffres repartent à la hausse, les compagnies d’hydrocarbure ont subi un lourd tribut suite à la crise sanitaire. La demande en pétrole a fortement diminué ainsi que le prix du baril. Fin 2020, Aramco enregistrait ainsi une baisse de 44,6% de ses bénéfices par rapport à 2019.

Rappelons que la situation d’Aramco est un indicateur clé de la santé du secteur tout entier. L’entreprise saoudienne étant en effet la plus grande compagnie pétrolière du monde.

 

À lire sur energynews.fr : Marché du pétrole: entre Covid-19, OPEP+ et EnR en 2021

 

Une stratégie d’adaptation à la crise climatique ?

 

Diversifier l’économie saoudienne

La privatisation de certains actifs de la compagnie nationale de pétrole n’aurait pas pour seul objectif d’éponger le solde pétrolier. En effet, puisqu’avec son plan Vision 2030 pour l’Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed Ben Salmane ambitionnerait également de diversifier l’économie du pays.

Depuis 2016 déjà, il met ainsi en vente des actions d’Aramco. Les gains obtenus permettent ensuite au fond souverain saoudien (PIF) d’investir dans les énergies renouvelables.

 

Une stratégie similaire à Abu Dhabi

Le voisin émirati Abu Dhabi et sa compagnie pétrolière nationale ADNOC se sont également séparés d’actifs pétrolier. L’objectif est sensiblement le même que pour l’Arabie Saoudite, c’est-à-dire se lancer dans la diversification de leur économie. Au mieux, vers les énergies renouvelable.

En somme, la crise sanitaire et le changement climatique ont largement ébranlé le secteur pétrolier. Les pays dépendants massivement de la manne pétrolière doivent donc chercher à faire évoluer leur mix énergétique, mais aussi et surtout, leurs recettes.