Vous lisez actuellement
Sonatrach annule l’Exploration du Champ Gazier d’Ain Tsila

Sonatrach annule l’Exploration du Champ Gazier d’Ain Tsila

  • Sonatrach annule le contrat avec Sunny Hill Energy d'exploration et de production du champ gazier d’Ain Tsila au sud de l’Algérie. 
Sonatrach

Sonatrach annule le contrat avec Sunny Hill Energy d’exploration et de production du champ gazier d’Ain Tsila au sud de l’Algérie. L’entreprise britannique n’a pas tardé à réagir et à contester fermement la décision. Elle réclame ainsi plus d’un milliard de dollars de dommages et intérêts.


 

Sonatrach se sépare de Sunny Hill Energy

L’entreprise algérienne Sonatrach a décidé de mettre fin au contrat conclut avec Petroceltic PLC en 2004 (avant d’être racheté par Sunny Hill Energy). Il s’agissait d’entreprendre l’exploration et la production du champ gazier d’Ain Tsila qui se trouve au sud de l’Algérie.

Sunny Hill Energy détient une part de 38,25% du projet d’Ain Tsila via sa filiale, Petroceltic Ain Tsila.

 

Découvrir
sinopec

Une poursuite en justice envisagée

Sonatrach va devoir s’expliquer. Angelo Moskov, président de Sunny Hill, a déclaré dans un communiqué que « Sonatrach a agi de manière agressive et irrationnelle ». Sunny Hill Energy envisage de poursuivre en justice la société Algérienne dans l’objectif de compenser les pertes. Celles-ci s’élèveraient à hauteur d’un milliard de dollars (environ 835 millions d’euros) selon les estimations de l’entreprise Britannique.

La société pétrolière et gazière Britannique a signifié avoir investi des centaines de millions de dollars dans le projet Algérien. Cela est d’autant plus préjudiciable pour Sunny Hill Energy que ce contrat était à l’heure actuelle son seul actif.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021