Vous lisez actuellement
Solaire Flottant et Réchauffement Climatique

Solaire Flottant et Réchauffement Climatique

  • Le solaire flottant pourraient aider à réduire les impacts et effets du changement climatique sur les lacs et les réservoirs. Étonnement, ils pourraient aussi contribuer à la dégradation de cette nature. « Floating photovoltaics could mitigate climate change impacts on water body temperature and stratification », a été publié par la revue Solar Energy.
Solaire Flottant

Le solaire flottant pourraient aider à réduire les impacts et effets du changement climatique sur les lacs et les réservoirs. Étonnement, ils pourraient aussi contribuer à la dégradation de cette nature. « Floating photovoltaics could mitigate climate change impacts on water body temperature and stratification », a été publié par la revue Solar Energy.


Ainsi, l’énergie solaire flottante impacterait la température du plan d’eau et la stratification. Et ces facteurs pourraient aider à atténuer les effets négatifs du réchauffement planétaire sur ces plans d’eau. Mais l’échelle d’installation de ces fermes et les impacts restent à étudier.

 

Le solaire flottant peut réduire l’impact du changement climatique ?

En raison de la quantité de terres qu’elles occupent, les fermes solaires conventionnelles sont controversées. Mais la demande de sources d’énergie renouvelable augmente continuellement. Et davantage de pays s’engagent à atteindre des objectifs nets de zéro émission de carbone.

On constate donc un intérêt croissant pour les fermes solaires flottantes, utilisant l’espace supplémentaire que les plans d’eau fournissent. Aujourd’hui, il existe trois réseaux flottants de taille commerciale au Royaume-Uni, et des centaines d’autres à travers le monde. Le nombre d’installations devrait augmenter considérablement au cours des prochaines décennies.

Les universités de Lancaster et de de Stirling étudient l’impact du solaire flottant

Des scientifiques de l’université de Lancaster et de l’université de Stirling ont réalisé une modélisation informatique détaillée. Pour ce faire, ils ont eu recours au programme de simulation MyLake. Ils se sont appuyés sur les données recueillies par le Centre britannique d’écologie et d’hydrologie de Windermere.

Effectivement, Windermere présente un ensemble de données riches, car il est l’un des lacs les plus étudiés dans le monde. Même s’il est peu probable qu’il accueille des fermes solaires flottantes, il reste une source de données importante.

« Floating photovoltaics could mitigate climate change impacts on water body temperature and stratification », a été publié par la revue Solar Energy.

Refroidir les températures de l’eau en ombrageant l’eau du soleil

Dans un premier temps, les panneaux solaires flottants pourraient refroidir les températures de l’eau en l’ombrageant du soleil. À grande échelle, cela pourrait contribuer à atténuer les effets nocifs du réchauffement de la planète. Cela réduirait notamment la prolifération d’algues bleues toxiques et l’évaporation accrue de l’eau, qui pourraient menacer l’approvisionnement en eau dans certaines régions.

Réduire la durée de la « stratification »

Les scientifiques ont découvert que les installations solaires flottantes réduisent également la durée de la « stratification ». C’est là que le soleil chauffe l’eau, formant des couches distinctes d’eau à différentes températures.

Cela a tendance à entraîner une désoxygénation de la couche inférieure de l’eau. Ce qui détériore ensuite la qualité de l’eau. Réduire la durée de la stratification permettrait donc de répondre, ici encore, aux contraintes d’approvisionnement en eau potable.

 

Risques d’effets néfastes ?

M. Giles Exley, chercheur au doctorat et auteur principal à l’Université Lancaster, a déclaré :

Découvrir
antaisolar

« Il existe également des risques réels d’effets néfastes, comme la désoxygénation qui entraîne des augmentations indésirables des concentrations de nutriments et tue les poissons. »

Il existerait donc des conditions dans lesquelles la stratification pourrait augmenter si des centrales solaires flottantes étaient déployées. Il y aurait alors, des impacts néfastes sur la qualité de l’eau.

Un modèle concentré sur un lac n’est pas entièrement représentatif

L’étude conclue que les réseaux couvrant plus de 90% d’un lac pourraient augmenter les chances de gel du lac en hiver. Cependant, ce modèle s’est concentré sur un seul lac.

Les petits réseaux de moins de 10% de la surface du lac ont généralement des impacts minimes. Et chaque plan d’eau a ses propres contraintes. Les résultats peuvent donc varier selon l’emplacement des parcs solaires flottants.

De nouvelles études sont à venir

D’autres études seront nécessaires pour déterminer la taille optimale du réseau et la conception, ainsi que leurs effets sur les lacs et les réservoirs individuels. Différents modèles d’installations solaires ont également des effets différents d’ombrage et d’abri pour le soleil et le vent.

Des études de terrain et d’autres travaux de modélisation visant à tirer parti de ces premiers résultats sont donc en cours.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021