Siemens critique la Stratégie Hydrogène Britannique

par | 8 Oct 2021 | Énergie Hydrogène

La stratégie britannique en matière d'hydrogène est un ajout bienvenu au développement de l'économie de l'hydrogène. Cependant, d'importantes lacunes subsistent déclare Matthew Knight, responsable du développement des marchés chez Siemens Energy.

hydrogène bas-carbone

Siemens Energy rapporte que d‘importantes lacunes politiques subsistent dans la stratégie britannique en matière d’hydrogène. L’entreprise observe notamment des manquements dans les dispositions pour le transport à court terme et le développement industriel.  


 

Siemens Energy déplore un manque de vision

C’est lors du sommet virtuel Dcarbonise, organisé le 6 octobre 2021 que Matthew Knight, responsable du développement des marchés chez Siemens Energy, a rendu ses conclusions sur la stratégie de l’hydrogène britannique. Il a déclaré que l’obligation d’utiliser des carburants renouvelables pour le transport constituait une base pour l’adoption de l’hydrogène. Mais que celle-ci était limitée par la faible puissance des projets. 

Le modèle commercial du gouvernement britannique devrait permettre de soutenir des développements à grande échelle d’ici 2023. Cela concerne notamment l’hydrogène dérivé de combustibles fossiles avec capture et stockage du carbone. Toutefois, des lacunes politiques subsistent concernant le transport lourd, l’adoption par l’industrie, et les applications à court et moyen terme.

 “Il est urgent de construire quelque chose au cours des deux prochaines années pour lancer la chaîne d’approvisionnement. Si le modèle commercial n’est pas adapté aux petits projets, nous pourrions avoir un besoin permanent à ce niveau.” déclare Matthew Knight. 

 

Une chaine d’approvisionnement en cours de développement

Les étapes manquent pour le soutien aux revenus à l’échelle de 10 à 50 MW entre aujourd’hui et 2023 pour plusieurs secteurs. Le transport lourd (bus et camions) et les applications industrielles seraient touchés. Siemens Energy a également déclaré qu’il manquait un soutien pour les applications après 2023, notamment sur celles de 100 MW et plus. 

Actuellement, le délai d’exécution d’une commande d’électrolyseur de 20 MW jusqu’à la livraison et l’exploitation est d’environ 18 mois. Mais les délais d’exécution pour les compresseurs peuvent aller jusqu’à deux ans.

Toutefois, il a ajouté que ces délais “peuvent et vont s’accélérer” à mesure que le secteur se développe. L’industrie devrait arriver à un point où des électrolyseurs prêts à l’emploi seront disponibles dans un avenir proche.  Il se pourrait que l’économie de l’hydrogène d’aujourd’hui, deviennent “l’ombre” de ce que sera l’industrie de l’hydrogène dans deux ans.