Shell rejoint le Projet Hydrogène à Aukra en Norvège

par | 13 Juil 2021 | Énergie Hydrogène

Shell signe un protocole d’accord avec Aker Clean Hydrogen et CapeOmega afin de développer le centre d'hydrogène d'Aukra en Norvège.

shell

Shell signe un protocole d’accord avec Aker Clean Hydrogen et CapeOmega afin de développer le centre d’hydrogène d’Aukra. L’objectif : le transformer en installation de production d’hydrogène propre.


 

Shell, Aker Clean Hydrogen et CapeOmega

Shell rejoint Aker Clean Hydrogen et CapeOmega afin d’explorer les possibilités de développement du centre d’hydrogène d’Aukra, en Norvège. Les trois entreprises souhaitent, en effet, en faire une installation de production à grande échelle d’hydrogène propre. Pour cela, elles utiliseront le gaz naturel de l’usine locale de traitement du gaz de Nyhamna.

L’hydrogène propre produit à Aukra pourra être utilisé pour décarboniser les processus industriels locaux. Qui plus est, il pourra fournir un carburant sans émission et être exporté vers les consommateurs européens.

 

Un partenariat déjà avancé

Plus tôt cette année, Aker Clean Hydrogen et la municipalité d’Aukra ont conclu un accord de coopération. Ce dernier accorde à l’entreprise les droits exclusifs d’explorer et de développer un projet de production d’hydrogène à Aukra. En juin 2021, Aker Clean Hydrogen et CapeOmega ont conclu un protocole d’accord pour développer le centre de production d’hydrogène d’Aukra.

Shell rejoint donc ce partenariat lancé il y a quelques mois. Elle et ses partenaires partagent un lien avec le terminal de Nyhamna. En effet, l’entreprise est le prestataire de services techniques de son usine à gaz.

 

Vers la transition énergétique

En rejoignant ce projet, l’entreprise répond à ses objectifs en matière de transition énergétique. En effet, comme le déclare Marianne J. Olsnes, directrice générale d’A/S Norske-Shell :

« L’objectif de Shell est de devenir une entreprise énergétique à émissions nettes nulles d’ici 2050. Unir nos forces à celles d’Aker Clean Hydrogen et de CapeOmega pour travailler sur les opportunités passionnantes du centre d’hydrogène d’Aukra est une étape naturelle sur la voie de la réalisation de notre objectif. »

 

Répondre aux ambitions de la Norvège

En outre, ce projet répond au livre blanc récemment publié par le gouvernement norvégien. Ce dernier porte sur la création de valeur à long terme, à partir des ressources énergétiques de la Norvège. Il présente également une feuille de route pour l’hydrogène, exprimant des ambitions spécifiques en matière de soutien aux plateformes d’hydrogène maritimes.

À ce sujet, M. Nyborg, PDG d’Aker Clean Hydrogen, déclare :

« Le centre hydrogène d’Aukra est bien placé pour devenir un centre hydrogène clé pour la Norvège à l’avenir. »

En rejoignant le projet d’Aukra, l’entreprise anglo-néerlandaise démontre donc son engagement en faveur de l’hydrogène propre. Qui plus est, elle répond à ses objectifs en matière de transition énergétique. En effet, elle souhaite devenir une entreprise à émissions nettes nulles d’ici à 2050.