Shell débute la production de GNL à Trinité-et-Tobago

par | 22 Juil 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel

Shell débute la production du bloc 5C dans la zone marine de la côte est (ECMA), à Trinité-et-Tobago dans le cadre du projet Barracuda.
shell

Shell, par sa filiale BG Group, annonce le début de la production du bloc 5C dans la zone marine de la côte est (ECMA), à Trinité-et-Tobago. Le projet, aussi appelé Barracuda, s’établi au sein d’une des régions productrices de gaz les plus prolifiques de Trinité-et-Tobago.

 

Shell exploite le bloc 5C dans l’East Coast Marine Area

Avec le bloc 5C, Shell développe son premier projet greenfield dans le pays depuis l’acquisition du groupe BG. En tant qu’actionnaire majoritaire d’Atlantic LNG, important producteur mondial de GNL, Shell affirme ses ambitions avec ce projet de remblayage. Dans le cadre de sa stratégie de développement, Shell désire accéder aux volumes colossaux de gaz présents dans l’ECMA.

 

Répondre aux besoins en gaz locaux et internationaux

Le projet Barracuda se compose de deux puits sous-marins, détenus à 100% par Shell et liés à sa plate-forme Dolphin. L’objectif : 25.000 barils d’équivalent pétrole par jour (bpj) de production de gaz soutenue à court terme. La production maximale prévue serait d’environ 40.000 bpj.

« Il s’agit d’une opportunité de croissance clé, qui soutient notre stratégie à long terme dans le pays ainsi que nos ambitions de croissance mondiale du GNL » affirme le directeur de Gaz Intégré, Énergies Renouvelables Solution, Maarten Wetselaar.

Le projet Barracuda marque donc une étape importante et appuie l’ambition de livraison de gaz à l’échelle nationale et internationale. Shell annonçait la décision finale d’investissement en janvier 2020 et atteignait les premières réserves de gaz le 18 juillet 2021. À l’horizon 2022, Shell prévoit de développer le projet Colibri, quatre puits dans le bloc 22 et NCMA 4.