Rockies LNG dépose le Projet Ksi Lisims GNL au Canada

par | 21 Juil 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel

Rockies LNG, Western LNG et la Nation Nisga’a annoncent le dépôt du projet Ksi Lisims LNG auprès du gouvernement canadien. Le projet GNL s’étendra sur des territoires autochtones détenus par la Nation Nisga’a. Les deux entreprises productrices d’électricité vont faire en sorte que le projet GNL respecte des critères sociaux et environnementaux.


 

Rockies LNG espère 12 millions de tonnes de GNL par an

Le projet de gaz naturel liquéfié aura lieu dans la zone de Wil Milit, au nord de l’île Pearse en Colombie-Britannique. La description du projet Ksi Lisims fait état d’une production de 12 millions de tonnes annuelles de GNL faible coût. Leur objectif est de maximiser les avantages de la production tout en minimisant l’impact sur l’environnement et les communautés voisines.

 

Nisga’a : une nation qui veut attirer les projets GNL

Depuis 2000, la Nation Nisga’a a conclu un accord avec la Colombie-Britannique lui permettant d’avoir des droits sur 26.000 km². La communauté locale cherche à implanter des installations d’exportation de GNL depuis des années, car les retombées économiques sont importantes. Ksi Lisims LNG est l’aboutissement des efforts déployés par la Nation Nisga’a depuis 2014.

« Attirer une base économique dans la vallée de la Nass est depuis longtemps une priorité » déclarait Eva Clayton, présidente de la nation.

 

Impact économique record de $55 milliards

En créant des emplois dans les communautés voisines, le projet assure des avantages économiques pour l’ouest canadien pour des décennies. Si l’on quantifie les recettes publiques, emplois, formations et possibilités d’affaires, les communautés locales en sont finalement les premières bénéficiaires. L’impact économique, total, direct et indirect de l’installation de Ksi Lisims LNG est estimé à $55 milliards.

 

Un objectif de zéro émission nette de carbone

L’installation arrive après un processus réglementaire strict répondant à l’Environmental Act et l’Impact Act qui fixent des mesures d’atténuation d’impacts. Ksi Lisims LNG sera l’un des taux d’émission de carbone les plus bas du monde pour un projet de GNL à grande échelle. Alimenté par de l’hydroélectricité propre locale, le projet fournira de l’énergie propre dans le monde d’ici à la fin 2027.

Le GNL figure parmi les énergies bas carbone qui pourrait remplacer à moyen terme le charbon. Surtout, le tournant vers le GNL vient de la réelle prise en compte des avis, des besoins et des impacts locaux.