Rio Tinto réduit l’Impact Carbone des Mines à Madagascar

par | 28 Juil 2021 | Stratégie entreprise

Rio Tinto signe un accord pour construire une centrale d’énergie renouvelable alimentant les opérations minières au sud de Madagascar.
rio tinto

Rio Tinto signe un accord inédit destiné à doper l’utilisation des énergies renouvelables à Madagascar. L’accord d’achat d’électricité vise l’édification d’une centrale d’énergie renouvelable, laquelle alimenterait les opérations minières du sud du pays.


 

Rio Tinto veut réduire l’impact des mines à Madagascar

Rio Tinto, détenteur majoritaire de l’entreprise minière QIT Madagascar Minerals (QMM), s’érige en chef de file de la transition énergétique malgache. L’entreprise signe en ce sens un accord sur les énergies renouvelables et lance son projet basé sur l’énergie solaire et éolienne.

L’accord est novateur par l’objectif qu’il défend : réduire l’empreinte environnementales des mines en exploitation de la région. À cette fin, une centrale d’énergie renouvelable devrait être construite à Fort Dauphin, au sud de Madagascar.

La centrale devrait nourrir les opérations minières de la région, principalement tournées vers l’ilménite, source majeure de dioxyde de titane. Le projet prolonge de nombreuses initiatives préalables concernant la gestion des déchets, de l’eau, ou encore la séquestration du carbone. L’éolien et le solaire soutiennent ainsi l’objectif de neutralité carbone de Rio Tinto à Madagascar, d’ici à 2030.

 

8 MW de solaire, 12 MW d’éolien, 8,25 MW de stockage

La nouvelle centrale sera construite, détenue et exploitée durant 20 ans par CrossBoundary Energy (CBE), producteur d’électricité indépendant. L’installation hybride, composée de 8 MW de solaire, et 12 MW d’éolien, soutiendra l’exploitation et le traitement des minerais locaux. Un système de stockage d’énergie, d’une capacité de réserve de 8,25 MW, devrait garantir un réseau stable, fiable et pérenne. Le projet verra le jour en 2022.

« C’est un grand pas en avant sur notre chemin vers une mine véritablement durable, qui protège et promeut le caractère unique de l’environnement de Madagascar et profite à la communauté avec une électricité fiable et propre », déclare le Président de QMM.

 

18.000 panneaux solaires, 9 éoliennes

Ce projet illustre l’engagement envers le renouvelable de Rio Tinto et du gouvernement de Madagascar, codétenteurs de l’entreprise minière QMM. La centrale devrait soutenir les périodes de pointe de production et fournir jusqu’à 60% de la consommation électrique annuelle de l’exploitation. Composée de 18.000 panneaux solaires et jusqu’à 9 éoliennes, la centrale fournira en énergie renouvelable les régions d’exploitation.

L’objectif majeur est ainsi de transformer l’ensemble de l’énergie fourni à la ville de Fort Dauphin, par de l’énergie renouvelable. Avec ce projet, Rio Tinto transforme le secteur minier et fait de Madagascar le précurseur d’une utilisation originale du renouvelable. Les centrales solaires et éoliennes devraient devenir opérationnelles au cours de l’année 2022.