Réunion du G7: Nouveaux Engagements pour le Climat

par | 14 Juin 2021 | Diplomatie Énergétique

La réunion du G7, organisée ce week-end, a permis aux pays de faire des annonces fortes sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Réunion du G7

La réunion du G7 qui s’est tenue ce week-end en Angleterre, a permis plusieurs annonces fortes. L’un des principaux thème abordé pour l’occasion était la lutte contre le réchauffement climatique. Les 7 ont réussi à s’accorder sur de nouvelles directives.


 

Réunion du G7 : $100 milliards annuels pour les pays pauvres

Les 7 puissances mondiales sont parvenues à un accord afin d’augmenter le financement climatique. Ils respecteront un engagement de dépenses de 100 milliards de dollars par an. Ce montant aura pour objectif d’aider les pays les plus pauvres à effectuer leur transition écologique et énergétique.

Le G7 précise :

« Nous réaffirmons notre objectif collectif de mobiliser ensemble 100 milliards de dollars par an auprès de sources publiques et privées. Et cela jusqu’en 2025. ».

 

«Build Back Better World »

Le plan, « Build Back Better World », vise à réduire les besoins en infrastructures de ces pays de 40 000 milliards de dollars. Ces derniers devraient recevoir l’aide nécessaire d’ici 2035. Si les pays sont déterminés à augmenter leurs dépenses, ils comptent aussi sur les autres puissances. En effet, les 7 ont appelé les autres pays développés à se joindre à eux.

 

Neutralité carbone dès 2050

La réunion du G7 met en lumière le besoin d’accélérer la transition énergétique. Pour ce faire, les 7 ont convenu d’intensifier les technologies et politiques pour mettre fin à l’utilisation du charbon. Le groupe précise reconnaître la production d’électricité au charbon comme étant la principale cause d’émissions de CO2.

De plus, les pays du G7 s’engagent à devenir neutre en carbone en 2050 au plus tard. D’ici là, l’objectif est de réduire de 50 % les émissions de CO2 en 2030, par rapport à 2010. Le G7 confirme ainsi ses promesses d’augmenter leurs contributions au financement climatique.

 

Le G7 au défi de la puissance chinoise

La question de la Chine avait aussi sa place lors de cette réunion internationale. La chancelière allemande déplore :

« Dans de nombreux endroits internationaux, la démocratie ne peut pas être vécue de la manière que nous imaginons. Il y a des souffrances humaines ».

Ils ont décidé de faire front face à la Chine, en restant « forts et unis » selon le Ministre du Canada. Les 7 ont cependant précisé ne pas être en conflit avec la Chine. Seulement, ils demandent à Pékin de « respecter les droits humains » des Ouïghours dans la région Xinjiang et à Hong Kong.

 

Présidence de l’Allemagne en 2022

L’Allemagne prendra la présidence de la prochaine réunion du G7. C’est pourquoi la chancelière Angela Merkel s’implique, et n’hésite pas à faire part de ses ambitions pour 2022. Angela Merkel veut accélérer les choses, pour elle « seuls les projets concrets comptent » pour les pays en voie de développement :

« J’espère que nous pourrons déjà présenter de tels projets lors du prochain sommet du G7 »

Cette réunion du G7 a donc posé les bases de nouveaux engagements climatiques envers les pays les plus pauvres. En effet, seul un effort international permettra d’atteindre une neutralité carbone mondiale.