Réacteur à double fluide: L’Énergie des Déchets Nucléaires

par | 16 Mar 2021 | Clean Technology, Énergie Nucléaire

Le réacteur à double fluide nucléaire appartient à l’entreprise Dual Fluid Energy Inc. En revanche, il est issu des travaux d’un groupe de physiciens menés…
réacteur à double fluide

Le réacteur à double fluide nucléaire appartient à l’entreprise Dual Fluid Energy Inc. En revanche, il est issu des travaux d’un groupe de physiciens menés par Konrad Czerski et Göts Ruprecht de l’Université de Szczecin en Pologne. La découverte qu’ils ont faite se propose de répondre, en théorie, à la problématique liées à la gestion des déchets nucléaires.


 

Réacteur à double fluide : solution aux déchets radioactifs ?

Le postulat : les énergies renouvelables intermittentes ne sont pas suffisantes pour alimenter les besoins industriels

Les chercheurs de l’Université de Szczecin ont peut-être trouvé la solution au problème des déchets radioactifs. En effet, ces derniers travaillent actuellement sur un projet de production nucléaire qui soit propre et sûre.

Leur postulat : l’énergie éolienne et solaire ne sont pas des sources suffisamment fiables pour alimenter des pans entiers d’industries. L’énergie nucléaire, ressource énergétique principale en France, sans coproduction de carbone, semble être une source d’énergie durable et prometteuse.

Solution : récupérer l’énergie résiduelle des déchets nucléaires

Le réacteur à double fluide serait un processus révolutionnaire pour produire de l’électricité, sans carbone et sans déchets nucléaires. De fait, cette nouvelle invention permettrait de manière constante de produire de l’électricité grâce à la réutilisation des déchets nucléaires.

Réglant le problème de stockage des déchets radioactifs, les inventeurs du brevet n’attendent plus que sa validation.

Le danger des déchets radioactifs

Après le processus de fission des atomes d’uranium générateur d’énergie, les matières résiduelles qui en résultent et qui n’ont plus de potentiel énergétique  (outils, combustibles usés, …), sont appelés déchets radioactifs. Mais ces déchets restent vecteurs de radiations. La problématique de leur stockage est donc proéminente.

En France, c’est l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs qui contrôle strictement leur traitement.

 

10 ans et 10 milliards EUR€ d’investissement

Réacteur à double fluide : l’importance des matériaux

La mise en œuvre du prototype d’un réacteur nucléaire à double fluide de Dual Fluid Energy sera longue et couteuse. Konrad Czerski, directeur des recherches, assure que la réalisation du projet demandera 10 ans et 10 milliards d’euros.

En outre, il précise que le respect des protocoles de sécurité et de qualité sera primordial. La fission nucléaire se déroulant dans les fluides à très haute température, la production nucléaire implique donc l’utilisation de matériaux résistants. Ces derniers doivent pouvoir résister aux rayonnements radioactifs, à la corrosion et à l’oxydation.

Un scepticisme scientifique en Europe

Ne s’agissant que d’un projet sur papier pour le moment, certains chercheurs du domaine nucléaire restent sceptiques.

En effet, le réacteur à double fluide serait un prototype dont l’opérationnalité est prévue en 2050 seulement. Dans l’attente de validation du brevet, une commission doit vérifier la viabilité du projet. Elle se chargera également de valider l’ensemble des composants du prototype afin d’être certain de son fonctionnement impeccable.

En somme, l’innovation dans le domaine des énergies touche également le secteur nucléaire, dont la production est controversée depuis les grandes catastrophes. Elle présente l’avantage de ne pas émettre de carbone mais souffre de critiques quant à l’impact environnemental des déchets radioactifs. Le réacteur à double fluide pourrait révolutionner les projets de transition énergétique, mais va sûrement demander de grands investissements.