Projet éolien Apuiat: 200 MW historique pour le Quebec

par | 7 Fév 2021 | Énergie Éolienne, Politique Énergétique

 

Le projet éolien Apuiat né d’un partenariat inédit entre le Quebec et les communautés innues et dévoilé ce 4 février verra le jour en 2024. Dans ce projet, les communautés innues et Boralex seront partenaires à 50/50. Le parc éolien s’inscrit dans le Plan pour une économie verte 2030 (PEV) du Québec visant à produire de l’électricité verte. De manière plus large, il contribue au rayonnement diplomatique d’une province canadienne réputée pour son expertise dans les énergies renouvelables.


 

Le projet éolien Apuiat historique pour les communautés innues

 

Mise en service prévue pour décembre 2024

Le projet éolien d’Apuiat vise à mettre en service plus d’une cinquantaine d’éoliennes pour une production de 200 MW d’électricité. Le chantier devrait débuter à l’été 2022 pour une mise en service en décembre 2024.

Ce parc se situera dans l’un des territoires ancestraux des Innus, Uashat Mak Mani-Utenam à Sept-Iles sur la Côte d’Or. Il sera le premier dans la région, permettant de débuter la transition énergétique vers le renouvelable. Il pourrait engendrer 300 emplois temporaires pour la construction et 10 permanents pour l’exploitation.

 

À lire sur energynews.fr : Parc Eolien Western Spirit : un Record au Nouveau-Mexique

 

Un partenariat 50/50 entre les communautés innues et Boralex

La participation au projet éolien Apuiat des communautés autochtones est une volonté politique. En effet, le gouvernement québécois souhaite sensibiliser la population à sa lutte contre le changement climatique.

Les Innus obtiendront 50% des profits engendrés par la vente d’électricité. Ils sont en partenariat avec l’entreprise québécoise Boralex réputée pour son expérience dans la production d’énergies renouvelables.

 

Contribuer au rayonnement de la politique environnementale du Quebec

 

Le coût au kWh le plus compétitif du Quebec

Par leur contrat avec la société d’Etat Hydro-Québec Production, les répercussions économiques pour le territoire local seraient sensibles. En ce sens, les prix proposés seraient parmi les plus compétitifs au niveau national avec une baisse de 17% par rapport à 2018. Les bénéfices sont également attendus dans un autre domaine, celui du rayonnent de la politique environnementale québécoise.

 

À lire sur energynews.fr : Boralex dépasse le seuil des 1 GW en France

 

99,8 % de l’électricité québécoise issue du renouvelable

Mondialement, le Québec est reconnu pour sa lutte contre le réchauffement climatique. Avec ce projet respectueux de l’environnement. Actuellement, la production d’électricité est l’une des plus propres avec 99,8% de l’électricité issue de sources renouvelables et notamment hydroélectriques.

Comme le dit François Legault, premier ministre québécois :

« je suis très fier de présenter un projet gagnant pour les communautés innues : gagnant pour le Québec et gagnant pour la planète. »

En ce sens, dans son récent PEV 2030, le Quebec se fixe l’objectif de baisser de 37.5% ses gaz à effets de serre par rapport aux années 1990. La province espère également atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.