Politique européenne de l’énergie: D’une énergie verte de souhait à une énergie verte de fait

par | 25 Nov 2020 | Politique Énergétique

La politique européenne de l’énergie a vocation à établir un marché intégré de l’énergie ainsi que sa pérennité sectorielle. L’Union Européenne est, en effet depuis…

Politique européenne de l’énergie

La politique européenne de l’énergie a vocation à établir un marché intégré de l’énergie ainsi que sa pérennité sectorielle. L’Union Européenne est, en effet depuis de nombreuses années confrontées à divers défis dans le domaine énergétique. Le changement climatique et l’intégration d’énergies nouvelles et renouvelables, défis cruciaux furent impulseurs d’innovations : les énergies marines renouvelables.


Le développement des énergies marines s’avère être un élément nécessaire pour l’atteinte de l’objectif neutralité carbone 2050. À ce titre, la stratégie de l’Union européenne annonce un objectif de 300 GW d’éolien en mer pour 2050. Un développement considérable face à un dénombrement actuel de 12 GW, d’autres énergies marines tel que l’hydrolien, seront également exploitées.

 

Un développement générateur d’emploi et de croissance, encadré par une politique européenne de l’énergie

25% de l’électricité européenne pourrait émaner de la mer en 2050, un enjeu énergétique, qui n’en est pas moins économique. En effet, le développement des énergies marines renouvelables pourrait être moteur de développement d’emplois et d’industries. Émergence d’industries dont l’Europe détiendrait un atout majeur : un espace maritime conséquent et variés.

 

800 milliards d’euros d’investissement seraient injectés à l’horizon 2050 dans le cadre de la politique européenne de l’énergie

Outre jouir d’une énergie propre, l’Europe entend démontrer ses capacités d’innovations sur l’échiquier international et affirmer son leadership. Les enjeux sont donc triples : une transition énergétique, une manne économique conséquente ainsi qu’un rayonnement à l’international.

Toutefois, au regard de cet ambitieux projet de développement, l’élaboration d’un cadre juridique propice et limpide est nécessaire. Tel que l’établissement d’un cadre en vue d’une planification et délimitation des zones d’installations des énergies marines. Si les parties prenantes et membres de la filière se disent prêt à relever le défi, un cadre réglementaire efficace et adéquat doit être fondé.