PKN Orlen passe du Charbon au Gaz à Ostroleka

par | 28 Juin 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel, Stratégie entreprise

PKN Orlen, le raffineur public polonais, transforme son projet de centrale à charbon à Ostroleka en Pologne en projet de centrale au gaz. La centrale sera prête d’ici à 2025, avec un investissement estimé à 661 millions de dollars.


 

ORL Orlen transforme son projet

Varsovie avait prévu que la centrale électrique située dans le nord-est de la Pologne serait alimentée initialement au charbon. En effet, le projet de construction de centrale au charbon a été lancé par la compagnie publique Energa en 2009. Il avait été abandonné par la suite, en raison de problèmes de financement.

Il a été relancé en 2016, tout en étant désigné comme la dernière centrale au charbon de Pologne. Son coût de construction d’une unité de 1 GW est alors estimé à environ 1,33 milliard de dollars.

 

Rachat d’Energa par PKN Orlen

Après le rachat d’Energa par PKN Orlen en 2020, la société indique que le combustible de la centrale pourrait changer. Les partis d’opposition et les militants écologistes se sont également opposés à la centrale au charbon. Ils ont accusé le parti au pouvoir et les entreprises publiques à l’origine du projet de gaspiller l’argent public.

 

En cause, la hausse des prix européens du carbone

Cependant, une hausse du prix des permis d’émission de carbone contraint l’entreprise à l’origine du projet à changer de combustible. Les prix des émissions de carbone étaient de 5 à 7 euros par tonne lorsque l’investissement a commencé. Aujourd’hui, ils dépassent les 55 euros.

Avec un changement du charbon au gaz, PKN Orlen est convaincu que son projet restera rentable. Et ce, quels que soient les prix des quotas d’émission de CO2 ou les prix du gaz à l’avenir. Le début des travaux de construction de la centrale d’Ostroleka est donc prévu pour fin 2021 ou début 2022.

 

PKN Orlen aidera la Pologne à réduire ses émissions de carbone

PKN Orlen affirme que son projet s’inscrit dans le cadre du plan gouvernemental de réduction des émissions. L’entreprise demandera d’ailleurs à obtenir un contrat d’électricité qui pourrait entrer en vigueur à partir de 2025/2026. Mais les écologistes maintiennent leurs critiques, estimant que l’utilisation du gaz ne permettra pas de réduire les émissions assez rapidement.

La Pologne dépend encore largement du charbon pour la majeure partie de son électricité. Le pays considère le gaz, qui a une intensité carbonique moindre, comme un combustible de transition. L’objectif à long terme et de passer à une production d’électricité nucléaire et renouvelable, sans émissions.