Piedmont Lithium: Point Mort en Caroline du Nord

par | 23 Juil 2021 | Stratégie entreprise

Piedmont Lithium n'a toujours pas fourni les papiers nécessaire pour l'ouverture de sa mine de lithium en Caroline du Nord.
piedmont lithium

Piedmont Lithium devait construire des mines en Caroline du Nord afin de fournir du lithium à Tesla. Mais le projet est controversé par une partie de la population. L’entreprise a également négligé l’accord préalable des commissaires, nécessaire à la réalisation du projet.


 

Piedmont Lithium bloqué pour l’extraction minière

Piedmont Lithium n’a toujours pas demandé de permis minier de l’État ni de variance de zonage. Pourtant, la société avait déclaré en 2018 qu’elle était sur le point de demander ces papiers nécessaires.

Par conséquence, cinq des sept membres du conseil des commissaires du comté pourraient bloquer ou retarder le projet. Piedmont Lithium n’a toujours pas dévoilé quels niveaux de poussière, de bruit et de vibrations seront produits par l’extraction. La société n’a toujours pas non plus annoncé comment la qualité de l’eau et de l’air sera affectée.

Par conséquence, les actions de Piedmont Lithium ont récemment chuté de 19,9%, atteignant 50,52 dollars.

 

« La pire présentation d’un projet »

Une réunion entre les commissaires et Piedmont Lithium a eu lieu récemment. Lors de celle-ci, Piedmont a déclaré qu’elle ne savait pas pourquoi le comté n’approuverait pas les changements de zonage. Pourtant, elle n’a toujours pas présenté d’informations aux commissaires. À la fin de l’année 2020, la société espérait recevoir l’approbation du zonage locale avant la fin juin 2021.

Piedmont Lithium devait rencontrer les commissaires en mars 2021, mais a annulé avec un préavis de trois jours. La société aurait annulé cette réunion afin d’affiner ses plans. Ceci a animé les tensions entre les acteurs du projet.

« C’est la pire présentation d’un projet par une entreprise que je n’aie jamais vu. », annonce Chad Brown, commissaire opposé à la mine.

Lors de la dernière réunion, M. Phillips, PDG de Piedmont Lithium a fait la première présentation du projet aux commissaires. Cependant, aucun vote n’a eu lieu lors de cette réunion.

 

Un projet à 840 millions de dollars

« Piedmont a en quelque sorte mis la charrue avant les bœufs. »
Tom Keigher, président du conseil des commissaires

À l’automne 2020, Piedmont Lithium a trouvé un accord avec Tesla afin de lui fournir du lithium. Pour cela, la société souhaite développer une mine à ciel ouvert de plus de 152 mètres de profondeur. Elle souhaite également développer des installations pour produire des produits chimiques pour batteries de véhicules électriques à base de lithium.

 

Produire 30.000 tonnes de lithium par an

Ce projet de Piedmont Lithium doit lui permettre de produire 30.000 tonnes de lithium par an. Cela permettra de fabriquer environ 3 millions de véhicules électriques. La société a déjà dépensé 58 millions de dollars pour l’avancement de ce projet.

Piedmont Lithium avait prévu d’installer son usine chimique dans le comté voisin mais s’est finalement retracté. Elle souhaite désormais la construire près de la mine pour limiter la circulation des camions. La société souhaite également broyer la roche dans la fosse de la mine pour réduire la poussière.

 

La communauté est opposée au projet

Lors de la récente réunion entre les commissaires et l’entreprise, 18 habitants du comté se sont opposés au projet. Plus de 1500 personnes ont signé une pétition demandant aux autorités de bloquer la mine.

Les propriétaires fonciers ont également annoncé qu’ils préféreraient que Piedmont Lithium ne construise qu’une usine de traitement. Ils souhaitent que le lithium provienne t d’une mine étrangère comme Livent Corp ou Albemarle Corp. La société a annoncé préférer extraire et traiter le lithium sur le site du comté de Gaston.