Vous lisez actuellement
Parité Des Genres Dans Le Secteur Des Énergies

Parité Des Genres Dans Le Secteur Des Énergies

  • La parité des genres dans le monde de l'énergie est la moins représentative de la réalité socio-économique globale. En ce sens, seulement 27% des travailleurs de l'ensemble des secteurs énergétiques confondus sont des femmes.
Parité des genres

La parité des genres dans le secteur des énergies demande donc à être mieux respectée. Si seulement 27% des travailleurs de ce secteur sont des femmes, pire encore, elles ne sont que 4% dans l’ensemble des emplois senior.


 

Parité des genres est loin d’être atteinte dans le monde des énergies

Seulement 4% des employés senior sont des femmes

La parité des genres dans le monde de l’énergie n’est que peu respectée selon les chiffres de l’Agence Internationale de l’Énergie (IEA). Le secteur des énergies est même le moins paritaire des secteurs économiques. En effet, seulement 27% des personnes travaillant dans ce secteur, des organes de direction aux techniciens de terrains, sont des femmes. Alors même que les femmes représentent 48% de la population active.

Bien évidemment, des différences existent selon les secteurs énergétiques, mais globalement, les industries énergétiques sont très peu diversifiées. Par exemple, uniquement 22 % des travailleurs des industries électriques et gazières sont des femmes. Le meilleur quota homme-femme semble être de 32 % dans le secteur des énergies renouvelables.

En conséquence, en partie, de cette non-parité, seules 11 % de femmes sont nominées comme inventrices dans le cadre de brevets énergétiques. De plus, très peu de femmes ont l’opportunité de connaître une évolution de carrière ou d’occuper un poste de direction. En ce sens, en 2016, seules 4% de femmes avaient le statut d’employé senior dans le secteur des énergies

De nombreux freins à la féminisation des industries de l’énergie

Les normes socio-culturelles constituent le premier obstacle à la parité femme-homme dans le secteur des énergies. Dans ce domaine économique, la prédisposition de choix bénéfique aux hommes renforce le manque d’information et d’accessibilité des femmes dans le secteur des énergies. Il s’agit du premier obstacle à la féminisation du secteur des énergies dénoncé en Europe et Amérique du Nord.

Toutefois, d’autres obstacles à l’entrée et freins à l’évolution des carrières féminines dans le secteur énergétique peuvent également être soulignés. Le plafond de verre, le manque de soutien professionnel et financier, de flexibilité sont autant d’obstacles pour les femmes actives.

 

La parité pour une transition énergétique durable réussie

Les femmes, 1ères victimes du réchauffement climatique ?

Les femmes sont les premières victimes du changement climatique.

Agir pour les femmes et pour l’égalité, c’est accélérer la lutte contre le réchauffement climatique

France à l’ONU

Analogiquement, agir pour les femmes et l’égalité dans le secteur des énergies, c’est agir en faveur d’une transition énergétique durable. On observe d’ailleurs ces dernières années une participation croissante des femmes dans l’industrie des énergies renouvelables.

Défier les normes socio-culturelles

Dans le monde de l’énergie, quelques étapes essentielles peuvent être mises en œuvre pour féminiser ce secteur particulier de l’économie.

Découvrir
eurelectric

Bien évidemment et avant toute chose, il est urgent de défier nos normes socio-culturelles et préjugés. Cela permettrait tout d’abord d’améliorer la visibilité des femmes dans la transition énergétique et la lutte contre le dérèglement climatique. Sur le long terme, cela faciliterait l’intérêt et l’accès des femmes aux sphères professionnelles jusqu’alors considérées comme plutôt masculines (sciences, technologies, …).

Formation et promotion

Cela conduit directement à la deuxième mesure en faveur de la diversification du secteur des énergies : attirer et retenir les talents. Afin que les femmes affluent dans ces secteurs d’activité, la promotion d’un équilibre entre vie professionnelle et familiale est indispensable.

Pour optimiser cet engagement, il faut également améliorer l’accès des femmes aux formations professionnelles scientifiques, technologiques, ingénieures et mathématiques.

Pour ce faire, promouvoir la promotion interne de la formation et de la parité semblent faire partie de la solution. La création de réseaux professionnels ou de tutorats féminins, de manière complémentaire, peuvent favoriser l’accès des femmes aux secteurs énergétiques. Enfin, adapter les programmes de formation et de développement des compétences favorisera une meilleure insertion des femmes dans ces secteurs d’emplois.

En ce 8 mars 2021, journée internationale des droits des femmes, le secteur des énergies est probablement le secteur économique le plus masculin. L’égalité femme-homme étant fondamentale au fonctionnement de nos sociétés comme de nos entreprises, féminiser les industries énergétiques devient urgent. Décloisonner les compétences devient une obligation pendant que les objectifs de parité des genres doivent s’ériger en valeurs politico-économiques.

 

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021