Parc Solaire Ashama: le Plus Grand d’Afrique de l’Ouest

par | 19 Fév 2021 | Énergie Solaire, Politique Énergétique

  Le parc solaire africain va considérablement s’agrandir grâce à la future ferme solaire Ashama qui devrait développer 200 MW de puissance. Cette ferme qui…

Parc solaire

 

Le parc solaire africain va considérablement s’agrandir grâce à la future ferme solaire Ashama qui devrait développer 200 MW de puissance. Cette ferme qui devrait prendre place au Nigeria sera la plus grande ferme solaire photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest. Ce projet est le fruit de la collaboration entre la société d’énergie renouvelable singapourienne B&S Power Holding et l’entité d’investissement nigériane Sunnyfred Global


Elle répondrait alors aux besoins énergétiques du Nigeria, pays dans lequel 80 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. 

 

Le parc solaire le plus grand d’Afrique de l’Ouest

 

Une centrale de 200MW de puissance au Nigeria

Le parc solaire devrait se situer dans le village d’Ashama dans la zone d’Aniocha au sud de l’État du Delta au Nigeria. Il devrait occuper un espace d’environ 304 hectares. La centrale photovoltaïque devrait développer une puissance de 200 MW. En cette qualité, ce sera la plus grande centrale photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest.

Cette nouvelle centrale va donc s’ajouter au parc existant ou en construction dans le pays le plus peuplé d’Afrique. Déjà en décembre 2020, le gouvernement nigérian signait un protocole d’accord pour déployer plusieurs systèmes solaires dans le pays.

 

Présentation de la feuille de route le 25 février 2021

Plus d’informations sur le projet seront révélées lors d’une conférence de presse prévue jeudi 25 février 2021. Sera alors présentée la feuille de route du projet. Lors de cet événement qui aura pour thème « l’accès durable et abordable à l’énergie pour les communautés du Nigeria »,  sera mis en évidence l’importance du projet pour le pays.

La présentation du projet sera présidée par l’éminent Aboubakar Sani Sambo, vice-chancelier de l’université Usmanu Danfodiyo de Sokoto. Également président du comité consultatif technique et politique ministérielle sur l’environnement au Nigeria. Mais aussi ancien directeur général de la commission de l’énergie du Nigeria.

D’autres acteurs prendront part à la présentation, notamment des professionnels de B&S Power Holding et de Sunnyfred Global.

 

Répondre aux besoins exponentiels du Nigeria

 

Le projet Ashama est une réelle nécessité pour le Nigeria. En effet, selon la Banque mondiale, et malgré les efforts du gouvernement nigérians, des millions d’habitants n’ont encore accès qu’à un service de mauvaise qualité, parcellaire et intermittent. Pire encore, plus de 80 millions de nigérians n’ont pas d’accès du tout à l’électricité.

En outre, 60 millions des nigérians dépensent chaque année plus de 1600 milliards de nairas pour des générateurs à combustibles fossiles. Le gouvernement vise donc à développer le parc solaire du pays pour parer aux difficultés engendrées par l’utilisation de ces énergies fossiles.

L’électricité est donc inaccessible, inabordable et peu fiable pour la plupart des gens. Cela entraine des conséquences sur l’ensemble des couches sociales. Ainsi les cliniques ne peuvent pas réfrigérer les vaccins et les entreprises ont des heures d’ouverture plus courtes.

Aujourd’hui, plus de 25 pays africains sont confrontés à une crise énergétique La plupart ont déjà mis en route des programmes d’électrification. Par exemple, la Côte d’Ivoire ayant décidé d’électrifier l’ensemble de ses zones rurales d’ici 2025. Mais encore le Mali qui inaugurait en aout 2020 la plus grande centrale solaire du pays.

De fait, les différents pays propose, dans l’ensemble, des projets ambitieux de moyen et court terme. Objectif : relever le défi de l’électricité en Afrique tout en ne prenant pas de retard sur la transition énergétique mondiale.