Parc éolien offshore 2020: RWE UK vers une extension d’envergure

par | 7 Sep 2020 | Énergie Éolienne, Stratégie entreprise

Le parc éolien offshore de Gwynt y Mor, ouvert en 2015 s’agrandit. L’entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, RWE Renewables UK, a annoncé l’un de…
parc eolien offshore

Le parc éolien offshore de Gwynt y Mor, ouvert en 2015 s’agrandit. L’entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, RWE Renewables UK, a annoncé l’un de ses nouveaux projets.


 

Un nouveau parc éolien offshore d’une puissance de 576 MW

Situé au large de la côte du pays de Galles, ce site représente une production d’électricité pour 400 000 foyers. Le nouveau parc éolien offshore sera placé à l’Ouest de celui préexistant sur une superficie de 106 Km2 de fonds marins. Il se nommera Awel Y Môr offshore Wind Farm, soit brise de mer. Un nom approprié pour ce projet réalisé en eau profonde.

Une entreprise soutenue par les sociétés d’énergie allemandes.

Pour l’aider dans la construction de ce projet la société a sollicité de nouveaux partenaires. Tout en détenant 60% du parc, RWE UK a été rejoint dans sa démarche par deux sociétés allemandes. La société communale Stadt Werke München aura une participation de 30% et la branche de financement de Siemens qui détiendra les 10% restant.

Un parc éolien offshore encore qu’à ses débuts

Cependant, selon Renewables Now, les travaux n’en sont encore au début. La taille et la capacité du projet sont encore à déterminer comme l’a déclaré le chef de projet Tamsyn Rowe pour le site internet :

«Au cours des prochains mois, nous commencerons les activités de développement et de planification dans la mesure du possible et conformément aux directives du gouvernement ».

parc éolien offshore

Un parc éolien offshore soutenu par la couronne

Dès 2017 le gouvernement britannique avait soutenu et invité les exploitants de parc éolien offshore britanniques à mettre en place des projets d’extensions. C’est en 2019 que les leaders de Londres proposent 7 projets éoliens pour créer 2,85 GW de nouvelles capacités d’énergies.

Trois parcs éolien offshore en création

Pour répondre à cette demande RWE et ses partenaires ont présenté trois projets qui ont été acceptés :

  • Galloper,
  • Greater,
  • Awel y Môr.

Même si l’entreprise est actionnaire des trois sites, elle ne dirige seule que les deux derniers. Great Gabbard est, en effet, un développement conjoint entre RWE et SSE.

SSE Renewables avait notamment participé à la création d’un parc éolien Seagreen 1 au large de l’Écosse. Celui-ci avait une capacité de 1140 MW. L’entreprise Total en 2020 a d’ailleurs investit 78 millions d’euros dans le projet. La région du Royaume-Uni mais aussi son gouvernement sont donc favorable au développement de l’énergie éolienne.

Un bail signé entre le Crown Estate et RWE

Le Crown Estate a donc accepté durant l’année 2020 d’accorder un bail pour construire une extension de parc éolien offshore à l’entreprise RWE. Cet organisme public est en charge de la gestion des territoires terrestres et maritimes de l’Angleterre, l’Irlande du nord et le Pays de Galles. Cette initiative illustre parfaitement le choix de la politique anglaise de se tourner vers une production plus verte. Toute en réduisant son émission de gaz à effet de serre. Le site parcours une distance d’environ 106 kilomètre carrés au large des côtes du pays de Galles.

parc éolien offshore

 

Un parc éolien offshore, une réussite majeure pour le pays de Galles

Selon le premier ministre gallois Mark Drakeford, cette initiative est importante pour l’économie du pays. Ce dernier a déclaré à Riviera que le projet permettrait « de créer plus d’emplois au niveau local et dans la chaîne d’approvisionnement. ». En effet, la présidente du North Wales Economic Ambition Board, Dyfrig Siencyn, pense que le secteur de l’énergie est un pilier de l’économie galloise.

Un nombre d’emplois locaux s’élevant à 200 dans la zone

Le chef de projet d’Awel y Mô, Tamsyn Rowe a ajouté que le site de Gwyt y Môt valait 2,0 milliards de livres sterling, soit 2,5 milliards de dollars américain.  La mer du Pays de Galles recèle d’autres parcs comme Rhyl Flats mais aussi North Hoyle qui est le premier parc éolien offshore à grande échelle dans la région.

Une production d’énergie plus verte

Ce projet est aussi important pour « soutenir l’objectif du Royaume-Uni de ramener les gaz à effet de serre à zéro net » selon Tamsyn Rowe dans Insider Media Limited. Pour le premier ministre Gallois Mark Drakeford :

«Cette annonce rapproche le projet du développement et de la réalisation du potentiel de production d’énergie du site ».

parc éolien offshore

Le président du North Wales Economic Ambition Board a soutenu ces propos en qualifiant la région de « principal site de production d’énergie à faible émission de carbone. ». Les côtes galloises représentent, donc, actuellement un potentiel grandissant en terme d’exploitation d’énergie éolienne. Une zone de choix pour une production énergétique plus propre et verte.