Vous lisez actuellement
Parc Éolien Dunkerque: Pompili confirme sa Construction

Parc Éolien Dunkerque: Pompili confirme sa Construction

  • Le parc éolien de Dunkerque sera construit en mer du Nord tel que vient de le confirmer la ministre de la Transition Écologique.
parc éolien dunkerque

Le parc éolien de Dunkerque sera construit en mer du Nord tel que vient de le confirmer la ministre de la Transition Écologique.


 

Parc éolien Dunkerque : le 7ème parc éolien en mer française

Le parc éolien Dunkerque sera le 7ème parc éolien offshore français. En effet, il existe trois autres projets sur la façade Est de la Manche et de la Mer du Nord. Il s’agit de Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Dieppe-Le Tréport.

Sur la façade Nord Atlantique et Manche Ouest, Saint Brieuc, Saint Nazaire et Yeu-Noirmoutier ont aussi des parcs éoliens. Ces parcs totalisent à eux seuls une puissance installée de 3,6 GW. D’autres projets sont en cours d’élaboration en Normandie, en Bretagne, en Méditerranée et en Sud Atlantique.

 

De l’électricité renouvelable pour un million de personnes

Le parc, qui comptera 46 éoliennes, devrait produire de l’électricité renouvelable pour près d’un million de personnes. Un chiffre qui équivaut à plus d’un tiers de la population du département du Nord. La mise en service du parc, quant à elle, se fera en 2027. Ce dernier a d’ailleurs déjà fait l’objet de débat public entre septembre et décembre 2020.

 

Accélérer le déploiement de l’éolien offshore français

Ce projet permettra à la France, deuxième gisement de vent d’Europe, d’accélérer le déploiement de l’éolien offshore. En effet, le pays est à la traine dans ce domaine. D’après Barbara Pompili, la France ne possède aucune éolienne commerciale en mer sur 5000 actuellement déployée par le continent.

 

Garantir la diversification du mix énergétique français

Cette technologie permettrait pourtant à la France de réduire drastiquement ses émissions de CO2. En effet, selon Barbara Pompili, cette énergie renouvelable pourrait permettre à la France de fermer ses dernières centrales charbons.

Cela permettrait aussi à la France de diversifier son mix énergétique. Son objectif : 40% d’énergies renouvelables en 2030. La programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit d’ailleurs d’installer 6 gigawatts d’éolien en mer d’ici 2030.

 

Une énergie compétitive

Le tarif d’achat attribué pour le nouveau parc de Dunkerque sera de 44 euro par MWh. Un prix qui rend l’éolien offshore particulièrement compétitif. Ce secteur est d’ailleurs important pour l’économie française puisqu’il emploie pas moins de 3 000 personnes.

Découvrir
cs wind

 

Respect du paysage et de l’environnement

Pour intégrer le nouveau parc au paysage, les éoliennes se situeront à 11 km de la côte, une distance repoussée de 25% par rapport au projet initial.

Des mesures de protection de la biodiversité ont également été prévues pour préserver les zone Natura 2000 et les oiseaux. En ce sens, une étude d’impact environnemental sera réalisée avec l’expertise d’associations naturalistes.

 

Un dialogue ouvert avec la Belgique

Situé à proximité de la Belgique, ce nouveau parc préoccupe aussi le gouvernement du pays. Un dialogue a été ouvert entre Barbara Pompili et le vice Premier ministre, Monsieur Van Quickenborne. La création d’une zone tampon et la facilitation du passage des ferries seraient envisageables.

La France va donc accueillir dès 2027, un nouveau parc éolien offshore au large de Dunkerque. Une nouvelle technologie qui devrait permettre à la France d’atteindre ses objectifs de neutralité carbone.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021