Orsted et HOFOR développent un Carburant Vert

par | 1 Juin 2021 | Clean Technology, Stratégie entreprise

Orsted et HOFOR viennt de conclure un partenariat afin de lancer le projet de production de carburant durable d’Orsted. Le projet prend place au Danemark dans l’infrastructure Green Fuels For Denmark.


 

Un accord 100% danois qui rapproche HOFOR et Orsted

L’infrastructure Green Fuels For Denmark, d’une puissance de 1,3 GW, bénéficiera donc de cette nouvelle alliance. Il s’agit d’un projet visant à promouvoir et à développer les carburants verts, notamment à base d’hydrogène, dans le pays.

Green Fuels for Denmark sera construit en trois phases. Chacune aura une capacité d’électrolyse totale d’environ 10 MW, 250 MW et 1 300 MW. À la fin de sa construction, le projet possèdera un potentiel de décarbonisation de 850.000 tonnes environ.

 

Utiliser l’énergie du parc éolien offshore Aflandshage

Orsted sera aussi autorisé à prélever l’énergie produite à Aflandshage, futur parc éolien offshore de 250 MW appartenant à HOFOR. Ce projet devrait entrer en fonctionnement en 2024 ou en 2025.

En contrepartie, HOFOR pourra installer la sous-station de son parc dans les locaux de la centrale électrique d’Avedøre. Ensemble, les deux sociétés chercheront à réaliser des synergies à la fois techniques et commerciales entre les deux projets.

 

Alimenter un ferry à hydrogène

Cet accord pourrait aussi couvrir la demande d’électricité des usines d’électrolyses. Ces dernières alimenteront en hydrogène le ferry proposé par DFDS, qui assurera la liaison entre Copenhague et Oslo.

 

Participer aux ambitions énergétiques européennes

Anders Nordstrøm, responsable des activités hydrogène d’Ørsted, a déclaré au sujet du partenariat :

« Les ambitions européennes en matière d’hydrogène renouvelable et de carburants durables ont considérablement augmenté au cours de l’année écoulée. En tant que pays, nous pouvons encore jouer un rôle important dans cette partie de la transformation verte mondiale. L’accord avec HOFOR souligne la ferme conviction du partenariat que Green Fuels for Denmark peut contribuer de manière significative à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Notre but :  créer un nouveau bastion industriel pour le Danemark ».

 

Une production de carburants durables peu rentable

Cependant, les carburants durables sont pour l’instant encore plus chers à produire que les conventionnels. Leur fabrication devra arriver à maturité et être développée à l’échelle industrielle, pour que les coûts puissent être réduits.

Or, pour que cela soit réalisable, l’industrie devra sans doute bénéficier d’aides gouvernementales. Une politique qui aiderait à créer un cadre pour inciter les investissements privés dans la production de carburants durables.

Cet accord permet aux deux entreprises et au Danemark de se présenter comme des acteurs majeurs de la transition énergétique. Une aide précieuse pour ce pays qui souhaite devenir l’un des leader du marché de l’hydrogène. Le projet Green Fuels for Denmark pourrait ainsi être une des pierres angulaires de cette politique énergétique.