NuScale Power: 4ème Investissement de Doosan Heavy

par | 22 Juil 2021 | Énergie Nucléaire, Stratégie entreprise

NuScale Power annonce que Doosan Heavy Industries and Construction a investi pour la 4ème fois dans l'entreprise et ses SMR.
nuscale power

NuScale Power annonce que Doosan Heavy Industries and Construction (DHIC) a investi pour la 4ème fois dans l’entreprise. L’investissement de DHIC vise à soutenir le déploiement du petit réacteur modulaire révolutionnaire (SMR), le NuScale Power Module développé par l’entreprise.


 

NuScale Power reçoit $100 millions pour son SMR

Le dernier investissement de DHIC s’élève à hauteur de 60 millions de dollars, il s’agit du quatrième en deux ans. En 2019 DHIC et ses partenaires financiers avaient déjà mis 44 millions dans le projet prometteur de NuScale. Aujourd’hui ce sont donc plus de 100 millions de dollars qui ont été investis dans le NuScale Power Module (NPM).

 

DHIC rejoint l’équipe de fabrication du NPM

En plus d’investir 60 millions dans le projet, DHIC apporte aussi son expertise dans la fabrication des récipients sous pression nucléaires. Le partenariat stratégique entre les deux entreprises prend la forme d’un contrat de services de conseil en fabrication.  D’ailleurs DHIC a rejoint l’équipe de fabrication dirigée par les États-Unis, car c’est une référence pour certaines pièces forgées.

« La portée de l’approvisionnement obtenu offrira un élan et de nouvelles opportunités à la chaîne d’approvisionnement nationale » déclarait Geewon Park, président de DIHC.

 

Un réacteur de taille réduite

La technologie NPM est viable et prometteuse, le réacteur modulaire est petit, c’est justement ce qui explique l’attrait des investisseurs. Le SMR est un réacteur à eau légère capable de générer 77 MW qui pourra par exemple servir au chauffage urbain. Vu sa petite taille, les centrales pourront en accueillir jusqu’à 12. En utilisant ces petits modules, cela évite d’avoir recours à des installations nucléaires de plusieurs gigawatts.

 

Le 1er petit réacteur modulaire américain

En 2020, l’entreprise marquait l’histoire alors que NPM était le 1er, mais surtout le seul SMR à recevoir l’approbation américaine. Seule la Commission de réglementation nucléaire peut autoriser la conception de tels projets aux États-Unis, une autorisation sine qua non. Ce mois-ci, la Commission a publié la règle qui certifiera sa conception, une étape cruciale vers la construction du SMR.

 

Une énergie sans carbone

Avec le NPM, on est loin des grandes centrales nucléaires. Ici, le réacteur est moins volumineux et moins impressionnant, chaque centrale peut en accueillir plusieurs sans inquiéter le voisinage. NuScale développe ainsi une technologie qui offre un second souffle à l’industrie de la fission nucléaire.