Vous lisez actuellement
Nucléaire Iranien: Progrès dans les Négociations à Vienne

Nucléaire Iranien: Progrès dans les Négociations à Vienne

  • L’Iran et le reste des puissances mondiales ont fait un pas en avant dans les discussions sur le nucléaire Iranien.
nucléaire iranien

L’Iran et le reste des puissances mondiales ont fait un pas en avant dans les discussions sur le nucléaire Iranien. L’objectif étant le maintien de l’accord de 2015 (JCPOA). Selon un officiel de l’Union Européenne, les discussions reprendront la semaine prochaine.


 

Le nucléaire Iranien au cœur des pourparlers à Vienne

Les discussions à propos du nucléaire Iranien se déroulent à Vienne en Autriche et sont menées par l’Union Européenne. En cours depuis début avril, elles traitent principalement de la levée des sanctions économiques américaines sur l’Iran. En échange, le pays stopperait l’enrichissement de son uranium, mais les discussions bloquent sur ce sujet.

Selon Enrique Mora, Secrétaire Général du Service européen pour l’action extérieure, des progrès ont été fait ces deux dernières semaines. Des dires confirmés par le chef de la diplomatie de l’Union Européenne, Josep Borrell.

Cependant, il a aussi ajouté que beaucoup de travail supplémentaire sera nécessaire afin de trouver un accord.

 

Reprise des discussions la semaine prochaine

Les pourparlers reprendront la semaine prochaine selon les représentants Russes et Chinois. Ils reprendront là où se sont arrêtés les précédents, après consultations des représentants avec leurs chefs d’États respectifs. Enrique Mora a aussi annoncé la création d’un troisième groupe d’experts afin de résoudre les problèmes encore présents.

 

Quelle situation actuellement ?

Le gouvernement Iranien a annoncé séparément le lancement d’un programme d’enrichissement de son uranium à plus de 60% de pureté fissile. Cette annonce fait suite à un sabotage d’une centrale nucléaire Iranienne que Téhéran attribue à Israël.

Également, le développement du programme s’est accéléré après l’abandon du traité de 2015 sur le nucléaire Iranien par l’administration Trump.

Téhéran a également annoncé ne pas revenir strictement à la situation de l’accord de 2015 sans la levée des récentes sanctions économiques. De même, l’enrichissement pourrait être réversible si Washington annonce la levée de ces mêmes sanctions. L’Iran a cependant annoncé que le pays stopperait les négociations si les demandes des autres États sont jugés « déraisonnables ».

Découvrir
centrus energy

 

Joe Biden serait prêt à lever les sanctions

Du côté Américain, Joe Biden et son administration, en poste depuis janvier, ont annoncé vouloir rejoindre l’accord de 2015 sur le nucléaire Iranien. À ce titre, le gouvernement Américain est prêt à lever toutes les sanctions jugées « inconsistantes » mais ne précise pas lesquelles. Néanmoins, le Département d’État a décrit les pourparlers comme positifs, malgré un chemin vers un accord encore long.

Rappelons que les États-Unis ne sont pas partie prenante aux discussions, car l’Iran a refusé les négociations face à face. Les responsables de l’Union Européenne mènent donc une diplomatie de navette avec une délégation Américaine.

 

L’Iran serait prêt à coopérer sur la question du nucléaire

En outre, Téhéran a annoncé la possibilité d’un accord intermédiaire afin de gagner du temps avant la ratification d’un accord final. Selon l’envoyé Chinois de l’organisme de surveillance nucléaire de l’ONU, le processus de rédaction du nouvel accord est en cours. La question du nucléaire Iranien dépendra donc de la levée des sanctions économiques Américaines dans les mois à venir.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021