Vous lisez actuellement
Nucléaire Iranien: l’Iran va enrichir de l’Uranium à 60%

Nucléaire Iranien: l’Iran va enrichir de l’Uranium à 60%

  • Le nucléaire iranien change de catégorie depuis que l'Iran a annoncé la mise en route d'un programme d'enrichissement d'uranium à 60%.
nucléaire iranien

Le nucléaire iranien change de catégorie depuis que l’Iran a annoncé la mise en route d’un programme d’enrichissement d’uranium à 60%. Cette déclaration intervient deux jours après un acte de « sabotage » de son usine d’enrichissement de Natanz que le pays impute à Israël.


 

Le nucléaire iranien se rapproche de la capacité de production de la bombe atomique

L’Iran a annoncé vouloir commencer à enrichir de l’uranium à 60%. Cette annonce intervient deux jours après un « sabotage » de son site nucléaire majeur de Natanz que Téhéran impute à Israël. L’Iran va activer plus de 1000 machines centrifuges sur ce même site de Natanz.

La lumière sur les motifs et revendications de cette explosion qui a endommagé de multiples centrifugeuses n’a pas encore été faite.

L’Iran veut enrichir son uranium à 60%

L’Iran enrichit actuellement de l’uranium à hauteur de 20% en isotope 235, ce qui dépasse déjà la limite établie par l’accord international sur le nucléaire iranien (JCPOA).

Ici, la volonté d’enrichir l’uranium à 60% rapprocherait un peu plus la République islamique du seuil de 90% qui correspond à la capacité de production de la bombe atomique. Ce, alors que l’Iran s’était engagé à ne pas chercher à obtenir d’arme nucléaire en signant le Traité de Non-prolifération Nucléaire (TNP).

Cette potentielle utilisation à des fins militaires inquiète grandement. D’autant qu’elles semblent directement répondre à la sortie des États-Unis du JCPOA. Alors même que l’administration Biden s’est dite prêt à y revenir. Voire, à lever les sanctions contre le commerce iranien.

La France en appelle à la condamnation collective

Directement après l’annonce faite par l’Iran, les puissances occidentales n’ont pas tardé à réagir. La France a, elle, signifié qu’il s’agit d’« un développement grave » qui nécessite « une réponse coordonnée ». Cette réponse doit émaner des multiples pays qui sont impliqués dans les négociations concernant le JCPOA qui se tiennent à Vienne depuis la semaine dernière

Découvrir
administration biden aux philippines

Cette coordination doit donc se faire entre la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Russie et la Chine. D’après la présidence française, elles seraient « en cours ».

Les pourparlers à Vienne reportés

Les pourparlers qui se tiennent à Vienne sont reportés à ce jeudi 15 avril. Cette nouvelle déclaration de la République Islamique d’Iran change en effet la donne.

Cette nouvelle violation des engagements pris par l’Iran inquiète la communauté internationale qui pourrait mettre en place de nouvelles sanctions. Avec cet enrichissement, l’Iran semble provoquer, après avoir déjà augmenté leur enrichissement après la sortie des États-Unis du JCPOA.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021