Nucléaire au Royaume-Uni: Boris Johnson est Favorable

par | 6 Oct 2021 | Énergie Nucléaire, Politique Énergétique

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, défend auprès de la BBC Wales le développement de nouveaux projets nucléaire au Royaume-Uni.

nucléaire au royaume-uni

Le nucléaire aux Royaume-Uni est soutenu par le chef du gouvernement. Dans une interview accordée à la BBC Wales, Boris Johnson vient en effet de prendre résolument position en faveur de son développement. Plusieurs projets sont en cours comme la construction d’une nouvelle centrale à Wylfa sur l’île d’Anglesey au Pays de Galles.


 

Le nucléaire au Royaume-Uni avec une nouvelle centrale à Wylfa

L’un des principaux projets est la construction d’une nouvelle centrale nucléaire à Wylfa sur l’ile d’Anglesey. Réunie le 23 septembre 2021, la commission des affaires galloises cherchent un nouveau promoteur. Cela fait suite au retrait d’Horizon Nucléar Power en janvier 2021, alors que l’entreprise prévoyait de construire deux réacteurs.

Parmi les candidats potentiels, la commission a entendu deux sociétés américaines : Bechtel et Westinghouse qui proposent un réacteur AP1000. Mais aussi une entreprise britannique : Shearwater Energy qui propose un réacteur hybride fonctionnant à l’éolien et à l’hydrogène.

 

Construction de la centrale nucléaire Sizewell C

Le projet de centrale nucléaire Sizewell C d’EDF Energy, qui détient 80% du projet, progresse également malgré quelques pressions. Le nucléariste français demande au gouvernement britannique de se décider au plus vite quant aux partenaires à sélectionner. Les possibilités d’investissements sont greffées à cette décision.

Mais pour l’heure, les autorités britanniques sont occupées à la manière d’écarter l’entreprise qui détient les 20% restant du projet : la China General Nuclear. Des questions de souveraineté énergétique seraient ainsi en jeu, puisque la centrale représenterait 7% des besoins énergétiques du pays.

Enfin, il est prévu de construire une autre centrale nucléaire nommée Hinkley Point C, là aussi dirigé par EDF Energy. Très similaire à Sizewell C, cette centrale contribuera à dédoubler la part du nucléaire au Royaume-Uni.