Norvège: Plan de $1,7 Milliard pour le Pétrole et le Gaz

par | 1 Juil 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel, Pétrole, Stratégie entreprise

Equinor et Aker BP dévoilent un plan de $1,7 milliard pour le pétrole et le gaz en mer de Norvège suite à de nouvelles découvertes.

norvège

Equinor et Aker BP dévoilent un plan de 1,7 milliard de dollars dans le pétrole et le gaz. Il s’agit de développer de nouveaux gisements découverts proches d’installations existantes.


 

Equinor investit $750 millions en mer de Norvège

Le plan de 1,7 milliard se divise en deux projets portés respectivement par Equinor et Aker BP. Equinor s’est regroupé avec d’autres entreprises pétrolières comme Petoro, Eni et TotalEnergies pour peser davantage.

Ces groupes vont investir environ 750 millions de dollars américains dans les deux découvertes réalisées près de Kristin Sør. Enfin, ils viendront également densifier les champs pétroliers proches en mer Norvégienne.

« La décision de développer la zone de Kristin Sud générera une valeur importante pour l’entreprise et ses détenteurs », indique Arne Sigve Nylund, cheffe de projet d’Equinor.

Le plan a été soumis au ministère du pétrole et de l’énergie pour approbation. Il fait plus largement partie d’une stratégie mise en place par le gouvernement Norvégien. Le pays, qui mise sur le pétrole depuis 50 ans, pense n’avoir extrait que 50% de ses ressources disponibles. Il espère que les futurs développements du secteur vont l’aider à sécuriser la production dans les années à venir.

 

Aker BP investit $935 millions en mer du Nord

Séparément, Aker BP et ses partenaires ConocoPhillips et Lundin Energy vont investir 935 millions de dollars dans un projet similaire. Il s’agira de développer les découvertes de Kobra East et Gekko oil dans la mer du Nord. Le projet vise à produire environ 40 millions de barils d’équivalent pétrole à un prix compétitif, sous les 30$ le baril.

« Le projet est un bon exemple de la manière dont les changements temporaires du système de taxation du pétrole en Norvège, approuvées en juin dernier, stimulent l’activité sur le récif norvégien », déclare Karl Johnny Hersvik, directeur général de Aker BP.

Le parlement norvégien a en effet approuvé l’an dernier des baisses de taxes pour soutenir l’investissement dans les nouveaux développements offshore. Cette décision fait suite à la forte chute des prix du gaz et du pétrole causée par la pandémie Covid-19. Cette chute avait durement affecté ces secteurs clefs de l’économie du pays.