Nord Stream 2: Nouvelles Pressions Étrangères

par | 6 Avr 2021 | Diplomatie Énergétique, Énergies Fossiles, Gaz Naturel

Le Nord Stream 2 et sa construction dans les mers européennes est à nouveau contrainte. Cette fois-ci, par les règles de circulation maritime. Le projet…
Nord Stream 2

Le Nord Stream 2 et sa construction dans les mers européennes est à nouveau contrainte. Cette fois-ci, par les règles de circulation maritime. Le projet de GNL Russe, en partenariat avec l’Allemagne et les autres pays par lesquels le chantier passe, fait déjà l’objet de sanctions américaines.


 

Le Nord Stream 2 doit respecter l’entièreté des règles maritimes

La crainte des sanctions Américaines

La nouvelle cohésion entre l’Allemagne et la Russie autour de la construction du gazoduc Nord Stream 2 n’est pas vue d’un bon œil par les États-Unis. La flotte du projet a ainsi été la cible de provocation régulière de la part de navires-civils et militaires étrangers.

Le consortium à l’origine de la construction du gazoduc a ainsi mis en garde les deux pays des risques pour la sécurité du projet. En réponse, la Russie appelle au strict respect des règles de circulation maritime. Le projet étant soumis à des sanctions américaines.

Doubler les importations européennes de GNL Russe

Ce gazoduc est en partie destiné à contourner l’Ukraine afin de doubler la capacité de l’actuelle liaison gazière sous-marine Nord Stream directe entre la Russie et l’Allemagne. Ainsi, ce gazoduc pourrait permettre de renforcer la sécurité énergétique européenne selon les autorités Russes.

Actuellement, le pipeline est terminé à 95%. Il reste environ 121 km à construire.

Début d’accalmie américaine ?

Le secrétaire d’État américain affirme que seuls les constructeurs du gazoduc peuvent le terminer. Malgré une opposition marquée de Washington, Antony Blinken, secrétaire d’État des États-Unis, considère que les États-Unis ne peuvent prétendre à l’arrêt de la construction.