Next Hydrogen développe un Électrolyseur à Eau Alcaline

par | 12 Juil 2021 | Énergie Hydrogène

Next Hydrogen développe un nouveau système d’électrolyse de l’eau alcaline en partenariat avec Hyundai et Kia.
next hydrogen

Next Hydrogen innove avec un nouveau système d’électrolyse de l’eau alcaline en partenariat avec Hyundai et Kia. Les trois entreprises développent de nouvelles technologies dans l’objectif de rendre l’hydrogène vert plus accessible et plus compétitif.


 

Newt Hydrogen, Hyundai et Kia

Next Hydrogen, Hyundai et Kia joignent leurs ressources et leur expertise pour développer un nouveau système d’électrolyse de l’eau alcaline. L’objectif est de produire des piles plus efficaces et de leur trouver des applications technologiques et des débouchés commerciaux.

Le système d’électrolyse de l’eau alcaline utilise les composants technologiques de Hyundai et Kia. Il s’agit notamment d’électrodes, de plaques bipolaires et de collecteurs de courant. Next Hydrogen avancera également ses propres technologies.

« Nous pensons que notre technologie correspondra parfaitement à la technologie de Next Hydrogen, et cette synergie nous aidera à atteindre notre objectif d’offrir à nos clients de l’hydrogène vert rentable », déclare Jae-Hyuk Oh, au nom de Hyundai.

 

Les avantages du système d’électrolyse de l’eau alcaline de Next Hydrogen

La production d’hydrogène vert par électrolyse est souvent longue et coûteuse. Le système d’électrolyse de l’eau alcaline permettra de diminuer les coûts et de faciliter la production de l’hydrogène vert. L’objectif est de le rendre plus accessible et plus compétitif.

Les systèmes d’électrolyse de l’eau alcaline sont les systèmes d’électrolyse les plus rigoureusement testés dans les départements de recherche et développement. Ils permettent de produire de l’hydrogène vert à grande échelle en utilisant des catalyseurs relativement bon marché.

« La technologie innovante de conception de pile d’électrolyse de l’eau de Next Hydrogen est une solution idéale pour permettre la production économique d’hydrogène vert », déclare Raveel Afzaal, PDG de Next Hydrogen.

 

L’hydrogène vert

L’hydrogène gris est produit avec des combustibles fossiles et dégage de fortes émissions carbones. Le bleu est lui-aussi produit avec des combustibles fossiles, mais ses émissions sont limitées en raison de technologies de captage du carbone.

Le vert est le type plus propre : il est produit à partir d’énergie renouvelable et n’entraîne aucune émission carbone. Il pourrait bien révolutionner le secteur des transports et tout le secteur industriel. Il est cependant coûteux et difficile à produire.

C’est pourquoi de nombreuses entreprises tentent de développer de nouvelles technologies axées sur l’hydrogène vert. L’objectif est de le rendre accessible et plus compétitif. Avec son système d’électrolyse de l’eau alcaline, Next Hydrogen a fait un nouveau pas en avant dans cette direction.