Neutralité Carbone: les Majeurs misent sur la Capture du CO2

par | 16 Mar 2021 | Clean Technology, Stratégie entreprise

La neutralité carbone permet donc, aussi, aux géants du secteur énergétique de réinventer leur modèle économique extrêmement polluant. Ce, tout en améliorer leur réputation environnementale…
Neutralité Carbone

La neutralité carbone permet donc, aussi, aux géants du secteur énergétique de réinventer leur modèle économique extrêmement polluant. Ce, tout en améliorer leur réputation environnementale et leur empreinte carbone.


 

La neutralité carbone et le business de la séquestration du carbone

La neutralité carbone est le nouvel objectif phare des grands acteurs du secteur énergétique. Elle vise un état d’équilibre à atteindre entre les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine et leur retrait de l’atmosphère.

En conséquence, de nombreuses entreprises cherchent à transformer leurs projets de séquestration de carbone (CSS) en entreprises commerciales. Ainsi, certains efforts visant à extraire davantage de gaz ou de pétrole se transforment en véritables activités lucratives.

De plus, ces efforts pourraient permettre aux grands émetteurs de gaz à effet de serre de réduire l’intensité de leurs émissions de carbone.

Reuters explique dans sa Factbox du 13 mars la décision de ces entreprises :

Les géants de l’énergie considèrent ces efforts comme un moyen d’équilibrer les demandes des clients pour plus de pétrole et de gaz tout en s’adaptant à un monde énergétique à plus faible émission de carbone.

Une attention toute particulière sera donc portée sur les technologies d’élimination du carbone. En effet, celles-ci seront indispensables pour limiter la hausse du réchauffement climatique à un maximum de 1,5 °C l’objectif de l’Accord de Paris sur le climat.

 

Les majeurs s’engagent

Kinder Morgan

Kinder Morgan Inc, l’opérateur de pipelines convoite la neutralité carbone. En ce sens, l’entreprise a créée une nouvelle unité commerciale. Celle-ci a pour but d’acquérir des actifs et de créer de nouveaux services autour du stockage du carbone, du gaz et du diesel renouvelables, de l’hydrogène et de la production d’électricité. Cette nouvelle division vise à étendre les projets à faible émission de carbone déjà en cours de développement.

Baker Hugues

L’entreprise de services pétroliers Baker Hughes prévoit de son côté de commercialiser des produits à base de solvants. Suite au rachat de la société norvégienne Compact Carbon Capture (3C), Baker Hughes a acquis de nouvelles conceptions évolutives. D’après l’entreprise, ces nouveaux modèles évolutifs ne représenteraient qu’un quart de l’empreinte des autres systèmes de capture du carbone.

ExxonMobil

La célèbre société pétrolière américaine ExxonMobil compte également tirer son épingle du jeu avec la création Low Carbon Solutions LLC. En effet, Exxon propose de mettre à disposition ses technologies pour séquestrer ses émissions de CO2 qui réchauffent la planète. La start-up devra exploiter les cavernes de stockage de CO2 d’Exxon le long de la côte américaine mais aussi sous la mer du Nord. Des crédits de réduction des émissions issus de l’utilisation de ses projets de séquestration seront également commercialisés.

Occidental Petroleum

Occidental Petroleum a créé Oxy Low Carbon Ventures pour rassembler ses activités de capture, d’utilisation et de réduction des émissions de carbone. Pour se faire, l’entreprise a fondé 1PointFive, une société ayant pour but de capturer le CO2 directement dans l’air et de l’enfouir sous terre.

United Airlines a d’ores et déjà annoncé un investissement de plusieurs millions de dollars dans 1PointFive. Ainsi, la compagnie aérienne deviendra un client de l’entreprise dans le but d’absorber l’équivalent des émissions annuelles de carbone de 10 % de ses avions.

Total

Le géant Total s’est également engagé à consacrer 10% de son budget de recherche et développement à faire progresser la technologie de capture, d’utilisation et de stockage du carbone. Dans un nouveau projet dans lequel elle a investi, l’entreprise va étudier les coûts de la capture du CO2 généré par une cimenterie LafargeHolcim dans le Colorado et de son stockage sous-terrain.

Chevron

L’entreprise Chevron a quant à elle investie dans une nouvelle startup : Blue Planet System. Cette dernière commercialise une technologie capable de remplacer le calcaire dans le béton et les matériaux de construction à partir de CO2. Ainsi, les deux sociétés prévoient des projets pilotes pour la commercialisation du procédé de capture du carbone de Blue Planet.

En somme, de nombreux projets pour la neutralité carbone voient le jour chez les acteurs du secteur énergétique. Entre soucis éthiques et environnementaux, les grands acteurs du secteur voient un enjeu, mais aussi une opportunité de taille dans la neutralité carbone. Ainsi, les géants du marché redouble d’inventivité pour créer de nouvelles activités lucratives tout en épurant leur réputation environnementale.