Masdar développe 200MW de Solaire en Arménie

par | 7 Juil 2021 | Énergie Solaire

Masdar développe le plus grand projet solaire d’Arménie. Une centrale solaire de 200 MW. Masdar a soumis un prix final de 0,0290$/kWh pour remporter l’appel d’offre.


 

Masdar développe le plus grand projet solaire d’Arménie

La centrale solaire de 200 MW sera située dans les communautés de Talin et de Dashtadem. C’est une zone où le rayonnement solaire est élevé et où les terres sont inutilisables à des fins agricoles.

Le projet sera développé sur la base d’une conception, d’un financement, d’une construction, d’une propriété et d’une exploitation. La société du projet sera détenue à 85 % par Masdar et à 15 % par l’Armenian National Interest Fund (ANIF).

 

Vers un mix énergétique arménien propre

« Cette énergie solaire à faible coût contribuera à alimenter de nouvelles industries, à générer des emplois » selon le directeur de Masdar.

L’Arménie a un grand potentiel pour développer davantage son infrastructure d’énergie propre. L’objectif fixé par le gouvernement est de couvrir 10% de la consommation électrique du pays à l’énergie solaire d’ici à 2022.

Le pays bénéficie en moyenne 300 jours de soleil par an. Ce potentiel solaire pourrait générer 3 GW de puissance électrique, l’équivalent de deux centrales nucléaires nouvelle génération.

 

Un investissement historique

Il s’agit de loin du plus grand investissement étranger unique dans les énergies vertes dans la région. C’est aussi le deuxième plus grand investissement direct étranger (IDE) dans l’histoire de l’Arménie moderne

« Nous sommes fiers d’avoir Masdar comme partenaire dans cette phase cruciale de la diversification du mix énergétique de l’Arménie » Explique le PDG de l’ANIF

Environ 174 millions de dollars seront investis et une nouvelle sous-station sera également construite. La centrale s’étendra sur plus de 500 hectares, et créera de nombreux emplois directs et indirects.

L’appel d’offres faisait partie de l’accord de développement conjoint signé entre Masdar et l’ANIF en novembre 2019. Il s’agirait de développer des projets d’énergie renouvelable d’une capacité totale de 400 MW en Arménie. D’autres discussions sont en cours pour le développement des 200 MW restants.