Vous lisez actuellement
Marché Éolien: 1er appel d’offres pour l’Éolien Flottant en Bretagne

Marché Éolien: 1er appel d’offres pour l’Éolien Flottant en Bretagne

  • Le marché éolien français se revitalise avec un nouvel appel d'offres commercial de la CRE pour un parc éolien offshore flottant de 250 MW.
Marché éolien

Le marché éolien français se revitalise avec un nouvel appel d’offres commercial de la CRE pour un parc éolien offshore flottant de 250 MW. Ce sera le plus grand parc éolien flottant de France, et l’un des plus grands du monde.


 

Un nouveau parc offshore flottant en Bretagne

Selon la commission de régulation de l’énergie, le futur projet sera développé dans une zone de 100 à 200 km2 au sud de la Bretagne. Plus précisément au large des îles de Groix et de Belle-île-en-Mer, selon France Energie Eolienne.

L’idée d’un tel projet, porté par le ministère de la Transition écologique, les conseils régionaux de la Bretagne ainsi que des pays de la Loire et les réseaux publics de transport d’électricité RTE, remonte au début de l’année 2020. Dès juillet, l’État et la commission nationale du débat initient d’ailleurs plusieurs débats publics. Une façon de faire participer, durant cinq mois, les associations, les citoyens et les professionnels au développement de ce nouveau parc flottant.

 

Atteindre un mix électrique de 40% à l’horizon 2030

En outre, les 2500 km de côtes de la Bretagne sont un terrain de jeu propice au développement de l’énergie éolienne. Une ressource qui pourrait contribuer au mix électrique français à hauteur de 40% à l’horizon 2030. Un objectif mis en avant par la programmation pluriannuelles de l’énergie du ministère de la Transition écologique. Cette ambition Nicolas Wolff, Président de France Energie Eolienne la partage aussi :

Découvrir
cs wind

“Le potentiel d’excellence de l’éolien n’est plus à prouver. A présent, l’enjeu sera une nouvelle fois de concrétiser les ambitions de la France afin de renforcer le leadership mondial de notre pays sur l’éolien flottant.”

Grâce à cet appel d’offre, la France mise donc sur l’éolien offshore flottant pour diversifier son mix électrique. Un autre parc de 500 MW pourrait d’ailleurs voir le jour au sud de la Bretagne, selon le compte rendu des débats publics du ministère de la transition écologique.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021