Marché du Pétrole: une Demande Croissante selon l’IEA

par | 15 Juin 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole

Le marché du pétrole devrait retrouver son niveau pré-pandémique d’ici fin 2022. Une affirmation émise par l’Agence internationale de l’énergie (IEA) dans son rapport sur le marché du pétrole. Ce document fournit des prévisions détaillées sur l’évolution de l’offre et de la demande de pétrole dans les prochaines années.


 

Marché du pétrole : une augmentation de 5,4 mb/j en 2021 et de 3,1 mb/j en 2022.

La demande mondiale de pétrole devrait ainsi augmenter de 5,4 mb/j en 2021 et de 3,1 mb/j en 2022. Selon ce rapport, la demande de carburéacteur et de kérosène connaîtra la plus forte augmentation, suivie de l’essence. La demande retrouvera doucement ses niveaux pré-pandémiques, mais l’offre de pétrole devrait croître plus rapidement d’ici 2022.

 

Une chute de 61,3 mb des stocks de pétrole pour l’OCDE

La production pétrolière hors OPEP+ devrait aussi augmenter. Cependant elle est encore loin d’atteindre les niveaux nécessaires pour empêcher de nouveau prélèvement sur les stocks.

En avril, les stocks de l’industrie de l’OCDE ont chuté de 61,3 mb par rapport à leur moyenne de 2016-2020. L’évolution des réductions de l’OPEP+ dépendra de la propagation du virus et du retour du baril iranien sur le marché.

 

Une reprise inégale selon les régions et les secteurs

La reprise du marché à la suite de la pandémie sera inégale selon les régions, les acteurs, et les produits. La distribution lente des vaccins compromet la reprise du marché du pétrole dans les pays non-membres de l’OCDE. Après une baisse de 8,6 mb/j en 2020, la demande mondiale devrait rebondir pour atteindre 99,5 mb/j après 2022.

Certaines restrictions de voyage subsisteront jusqu’à la maitrise complète de la pandémie, limitant la reprise du secteur de l’aviation. La poursuite du télétravail et l’augmentation de la part des véhicules électriques compromettent la croissance de la demande d’essence. Enfin, la pétrochimie sera stimulée par une forte demande de plastiques et le commerce mondial soutiendra la demande de mazout.

 

La réponse de l’OPEP+ face à la croissance de la demande

Pour réponde à la croissance de la demande, l’OPEP+ disposera de 6,9 mb/j de capacité inutilisée effective. De plus, si les sanctions contre l’Iran sont levées, 1,4 mb/j supplémentaire pourrait être mis sur le marché à court terme.

Par ailleurs, le rapport souligne les défis « Net Zéro d’ici 2050 » détaillés dans une feuille de route publiée récemment. Selon l’AIE, les pays devront encore faire des efforts considérables pour atteindre les engagements climatiques qu’ils ont pris.

Ce rapport montre donc une  hausse de la demande en hydrocarbures suite à la pandémie. Cette dernière pourrait cependant être inégale. Certains secteurs n’ayants pas encore repris leurs activités.