Vous lisez actuellement
Marché du Pétrole: L’Irak Maintient ses Exports vers l’Inde

Marché du Pétrole: L’Irak Maintient ses Exports vers l’Inde

Marché du pétrole

 

Le marché du pétrole asiatique, principalement indien, chinois et sud-coréen, représente une aubaine pour l’Irak et son pétrole brut. En février, l’Irak n’a donc pas réduit les volumes vers le pays d’Asie du Sud, et plus particulièrement vers l’Inde. Le pays qui importe plus de 80 % de son brut, a déjà importé 50,2 millions de tonnes de pétrole irakien en 2020.


Zoom sur le rôle de l’Irak dans l’approvisionnement pétrolier en Asie, et particulièrement en Inde, en cette période sanitaire exceptionnelle.

 

Le marché du pétrole asiatique oblige à l’innovation pour l’Irak

 

L’Inde et la Chine : 60% des exportations asiatiques de l’Irak

Le marché du pétrole se joue, en grande partie, en Inde et en Chine pour l’Irak. Selon le directeur de la division de commercialisation du pétrole brut et du gaz de l’Organisation Irakienne de Commercialisation du Pétrole (SOMO), Ali Nazar Faeq Al-Shatari, les deux pays représentent « Plus de 60% des exportations asiatiques de l’Irak » 

Pour renforcer sa présence en Asie, la SOMO envisage donc de construire directement un entrepôt pour le pétrole irakien en Inde, en Chine ou en Corée du Sud. Le but de cette opération est de faciliter l’accès au pétrole brut dans toutes les conditions. 

À cause, notamment, de mauvaises conditions météorologiques dans le golfe Persique, les exportations de pétrole vers le sud se trouvent affectées. Ces dernières devraient atteindre environ 2,8 Mb/j en février, sur les 2,9 millions Mb/j initialement prévus par le gouvernement irakien. 

 

À lire sur energynews.fr : Pétrole en Inde : Première Chute de la Demande en 20 ans

 

Un nouveau programme de cargaison

Cela permettrait à la SOMO de mettre à l’essai un nouveau programme de cargaison. Basé sur Internet, il vise à vendre des cargaisons ponctuelles de pétrole brut et de produits pétroliers directement aux entreprises. 

Le calendrier de démarrage du système n’est pas encore fixé, car il est encore en phase de test. Les techniciens travaillent actuellement sur la transparence et l’efficacité des options de cargaison spot pour les entreprises partenaires. 

 

La consommation indienne pourrait bien influencer les cours du pétrole

 

L’Inde importe 50,2 millions de tonnes de pétrole irakien en 2020

Suite à la pandémie de Covid-19, les prix intérieurs du carburant en Inde ont grimpé en flèche. Le pays dépendait alors grandement de l’offre de l’OPEP+, réduite en mai 2020. Le groupe avait annoncé une réduction de 9,7 Mb/j de la production de pétrole dès le 1er mai.

Aujourd’hui, l’Inde importe plus de 80 % du brut qu’elle transforme. Elle prévoit de reprendre les importations d’énergie en provenance de pays comme l’Iran et le Venezuela. Et ce, pour contrer les prix élevés du pétrole brut pratiqués par certains producteurs.

Découvrir
minéréaux critiques

Ces dernières années, le pays a donc vu sa place d’importateur de pétrole irakien évoluer. Le deuxième producteur de l’OPEP détenait une part de marché de 25 % des importations de pétrole brut du pays en 2020. Les expéditions ont effectivement augmenté de 9,4 % et pour atteindre 50,17 millions de tonnes.

 

À lire sur energynews.fr : Marché du Pétrole: Relance de la Demande en 2021?

 

Une entente des pays d’Asie

Sur le marché du pétrole, l’Inde tient une place particulière puisque c’est le troisième consommateur de pétrole mondial. À ce titre, elle peut ouvrir le dialogue sur ses prix et s’associer à d’autres acteurs du marché.

Selon un fonctionnaire de S&P Global Platts :

« L’Inde peut soulever cette question dans le cadre de divers forums comme Quad, une plateforme plurilatérale réunissant les États-Unis, le Japon, l’Inde et l’Australie. Avec l’apaisement de la tension à la frontière, New Delhi pourrait également engager Pékin à avoir une voix commune des quatre-cinq principaux consommateurs de pétrole du monde. La Corée du Sud pourrait également être un allié sur cette question d’intérêt commun »

Si cela ce produit, l’Inde pourrait alors influencer les cours du pétrole. 

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021