Marché du Pétrole en Déficit jusqu’à la fin 2021

par | 27 Juil 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole

Le marché du pétrole est en chute libre avec une baisse de près d’un dollar constaté au matin du lundi 26 juillet 2021.
marché du petrole

Le marché du pétrole est en chute libre avec une baisse de près d’un dollar constaté au matin du lundi 26 juillet 2021. Celle-ci fait suite à une baisse de la demande mondiale après la reprise de la crise du Covid-19.


 

Une baisse importante du prix du pétrole

Une chute du prix du pétrole de près d’un dollar eu lieu lundi 26 juillet 2021. Les contrats de pétrole de type Brent ont perdu 95 cents, soit près 1,73% de leur prix initial. De même, le pétrole brut U.S. WTI a perdu 96 centimes.

Face à cela, l’OPEP+ a décidé d’augmenter la production jusqu’à la fin de l’année pour relancer la consommation. Toutefois, d’après les estimations, le marché du pétrole devrait rester déficitaire jusqu’à la fin de l’année 2021

 

Inquiétude suite à la reprise de la pandémie

La crise de la Covid-19 a eu de nombreuses conséquences sur le marché économique mondial. La baisse simultanée de l’offre et de la demande a entraîné des retards de production et de distribution. Si la situation semblait s’améliorer, le doute est aujourd’hui revenu. De nombreux pays ont commencé à réinstaurer des mesures de confinement, ce qui aura un impact sur la demande.

 

Une situation complexe en Chine

La Chine est confrontée à deux évènements majeurs. D’une part, la progression des variantes de la Covid-19 entraîne de nouvelles restrictions et ralentit l’approvisionnement. D’autre part, la Chine connaît des fortes inondations et un typhon qui ravage une partie du pays.

Ajouté à cela, Pékin a entamé une forte répression de l’utilisation abusive de quotas. Celle-ci, combinée à des prix du brut en hausse, risque de faire chuter la croissance des importations de pétrole. D’après les projections, elle risquerait même d’atteindre son niveau le plus bas depuis près de deux décennies.

En outre, la perspective d’un approvisionnement direct par l’Iran s’amenuise. En effet, les États-Unis cherchent à restreindre les ventes de pétrole iranien vers la Chine. Il s’agit d’un nouveau moyen de pression au cas où l’Iran déciderait de repousser les négociations sur l’accord nucléaire.

 

L’importance des données américaines pour le marché du pétrole

La baisse de la demande affecte tous les acteurs du marché du pétrole. Avtar Sanda, gestionnaire de matières premières chez Phillip Futures constate que les raffineurs indépendants vont souffrir de cette situation. Il ajoute que les investisseurs se tournent maintenant vers les indications de la Réserve Fédérale (Fed). Ils attendent sa décision et la parution des donnés sur les stocks de pétrole américains pour orienter les prix.

En effet, les États-Unis sont un des pays avec une de plus forte demande au monde, mais également une forte production. Ainsi, une hausse de la demande du côté américain permet de compenser la baisse de la demande mondiale. Ceci a permis aux contrats Brent et WTI de compenser une chute de près de 7% et de marquer leurs premiers gains. Les données produisent par la Fed permettent ainsi de réduire les inquiétudes quant à la demande de pétrole.

La pandémie mondiale a ainsi mis en grande difficulté le marché du pétrole. Le ralentissement des activités économiques dû aux mesures de confinement a contribué au freinage des exportations et de la croissance. Reste à espérer que la demande américaine soit suffisante pour redonner confiance aux investisseurs et contrebalancer les tendances négatives du marché.