Marché de l’Éolien: Ørsted Intègre les Projets Baltica 2 et 3

par | 13 Fév 2021 | Énergie Éolienne, Stratégie entreprise

 

Le marché de l’éolien offshore accueille une nouvelle joint venture entre les énergéticiens danois Ørsted et polonais PGE. Les deux entreprises s’allient pour le développement et l’exploitation des projets Baltica 2 et 3 situés en mer Baltique. Ørsted récupère ainsi 50% du capital social de ces deux projets qui devrait développer 2,5 GW de puissance cumulée. 


 

Le marché de l’éolien offshore polonais intègre un nouvel acteur

 

Une joint venture à 50/50 entre Østred et PGE

Le marché de l’éolien offshore européen va donc composer avec une nouvelle joint venture. Le leader du marché européen de l’éolien offshore Ørsted et le producteur d’électricité polonais Polska Grupa Energetyczna (PGE) se sont ainsi mis d’accord sur un deal 50/50. La collaboration devrait être effective avant la fin du premier trimestre 2021.

 

À lire sur energynews.fr : Fusion acquisition: Northland et PKN ORLEN s’associent

 

2,5 GW supplémentaires en mer Baltique

L’objectif de cette joint venture est de développer les parcs éoliens Baltica 2 et 3 prévus en mer Baltique au large des côtes polonaises.

Selon Monika Morawiecka, Présidente de PGE Baltica :

« Les deux projets que nous allons développer ensemble sont parmi les projets offshore les plus avancés en Pologne. »

Ils devraient développer respectivement 1,5 et 1 GW. Ensemble, les 2,5 GW de puissance pourraient ainsi alimenter environ 4 millions de ménages et éviter l’émission de 8 millions de tonnes de CO2.

Ils s’inscrivent également dans les plans polonais pour le développement de l’éolien offshore. Le gouvernement à en ce sens projeté l’attribution de 5,9 GW d’éolien en mer en 2021.

 

L’essor de l’éolien offshore polonais et européen

 

28 GW d’éolien offshore en mer Baltique d’ici 2040

Selon Martin Neubert, CEO d’Ørsted :

« La Pologne est en train de devenir le premier pays dans la mer Baltique. »

C’est aussi l’avis du gouvernement polonais. Selon lui, la Pologne pourrait même développer jusqu’à 28 GW d’éolien offshore d’ici 2040.  Le Président de PGE Wojciech Dabrowski énonce que l’entreprise souhaite participer au moins à hauteur de 6,5 GW dans ce projet national.

En somme, PGE compte participer activement au développement de l’éolien offshore de son pays. Au côté d’Ørsted, PGE profiterait de l’expertise mondialement connue du groupe danois en matière d’éolien offshore.

 

À lire sur energynews.fr : Parc éolien: une 1ère « île énergétique » au Danemark

 

Ørsted détient 17% des parts de l’éolien offshore européen

En termes d’expertise, Ørsted est le premier propriétaire de parcs éoliens offshore d’Europe. L’entreprise détiendrait en effet 17% des parts du marché selon le rapport WindEurope 2021. Rien qu’en 2020, l’entreprise a développé environ 750 MW d’éoliennes offshore dans les eaux européennes.

De son côté, la mer Baltique compte à elle seule 2,2 GW d’éoliens offshore. Les 2,5 GW supplémentaires prévus par les projets Baltica 2 et 3, au mieux pour 2026, sont la preuve de la volonté de la Pologne de s’imposer en ces eaux comme le futur leader. Objectif visé à terme : réduire ses émissions de carbone dans un pays où, actuellement, 80% de l’électricité et fournie grâce au charbon.