Marché de l’Éolien: la Turbine Hors Normes de Vestas

par | 16 Fév 2021 | Énergie Éolienne, Stratégie entreprise

 

Le marché de l’éolien offshore va accueillir la plus grande turbine au monde : la V236-15.0MW de Vestas et ses 43.000m2 de surface de pale. L’entreprise danoise détrône ainsi la 14MW Haliade-X de l’américaine General Electric. C’est aussi une nouvelle technologie qui élève le niveau de performance tout en réduisant les coûts de la technologie offshore


 

Le marché de l’éolien offshore danois bouscule les normes 

 

La plus grande éolienne offshore du monde

Le marché de l’éolien danois évolue grâce à son fabricant d’éolienne Vestas. Ce dernier vient d’annoncer ce mercredi 10 février 2021 le lancement de sa nouvelle éolienne offshore V236-15.0MW. Grâce à elle, Vestas remporte le titre de « plus grande éolienne offshore au monde » détenu jusqu’alors par la 14MW Haliade-X de General Electric.

La V236-15.0MW aura un diamètre de rotor de 236 mètres et une surface de pale de plus de 43.000 m2. Il sera alimenté par la plus grande superficie balayée de l’industrie : 43 742 m2. À titre de comparaison, l’Haliade-X de GE a un diamètre de rotor de 220 mètres et une superficie balayée par le vent de 38,013 m2.

Le premier prototype V236-15.0MW devrait être installé en 2022 en mer du Nord. La production en série est, elle, prévue pour 2024.

 

À lire sur energynews.fr : Énergies Renouvelables: Vestas Utilise les « Tech » Apple

 

80 GWh/an par turbine

Le V236-15.0 MWTM repousse les limites de la production d’énergie éolienne en mer. Une seule turbine peut produire 80 GWh/an selon les conditions spécifiques au site dans lequel elle se trouve. Cela représente suffisamment d’énergie pour plus de 20.000 ménages. 

Quant aux pales de 115,5m, elles entraînent un facteur de capacité de plus de 60%. Moins de turbines permettront donc une production d’énergie annuelle plus importante que le système énergétique actuel.

La V236-15.0MW permettra d’exploiter les synergies de conception optimales des plates-formes de turbines déjà existantes. Cela concerne notamment les plates-formes de 9 MW et la plate-forme EnVentus. Les systèmes avancés, tels que la transmission à engrenage efficace, le convertisseur CubePower et le système de contrôle 8000, sont intégrés et optimisés pour une plate-forme offshore de nouvelle génération. 

 

L’éolien offshore : un secteur lucratif pour Vestas 

 

14,8 milliards d’euros de chiffre d’affaire 

En dépit de la crise sanitaire actuelle, le groupe réalise un chiffre d’affaire record. Selon CNBC, il a effectivement dépassé pour la première fois la barre des 110 milliards de couronnes (14,8 milliards d’euros). Les bénéfices ont atteint 5,7 milliards de couronnes (765 millions d’euros). 

 

À lire sur energynews.fr : Vesta développe ses capacités éoliennes dans le monde

 

42,8 milliards d’euros dans le carnet de commandes

Fin 2020, le carnet de commandes de Vestas a atteint un montant total de 42,8 milliards d’euros (319 milliards de DKK). Pour Henrik Andersen, président et directeur général de Vestas :

« L’éolien offshore jouera un rôle essentiel dans la croissance de l’énergie éolienne et la V236-15,0 MW sera un moteur de ce développement en abaissant le coût de l’énergie, ce qui rendra nos clients plus compétitifs dans les appels d’offres offshore à l’avenir ».

En somme, la construction de la nouvelle plus grande turbine d’éolienne au monde découle de la bonne santé financière de son constructeur. De façon générale, les entreprises danoises comme Vestas ou Ørsted dominent le marché européen de l’éolien offshore. Or ce marché semble avoir un avenir extrêmement prometteur.