Vous lisez actuellement
Marché de l’Éolien en Inde: Siemens Gamesa Leader

Marché de l’Éolien en Inde: Siemens Gamesa Leader

  • Le marché de l’éolien en Inde a été fortement ébranlé suite à la crise sanitaire en 2020 qui se poursuit encore aujourd'hui. Il ne compte actuellement que 1,1 GW de puissance installée et ne croit que de manière très faible. En revanche, le gouvernement prévoit le développement de 3,2 GW rien qu'en 2021.
marché de l'éolien en inde

Le marché de l’éolien en Inde devrait donc repartir à la hausse en termes de projet à développer. Le Premier Ministre Modi souhaite accélérer la transition énergétique du pays et le sortir du top5 des plus gros pollueurs mondiaux. Cette situation devrait alors permettre à Siemens Gamesa de consolider sa position de premier fabriquant d’éolienne à destination de l’Inde devant General Electric (GE). 


 

Un marché de l’éolien en Inde ébranlé

Siemens Gamesa en tête du marché de la fabrication d’éolienne

Le marché de l’éolien en Inde est dominé par les entreprises étrangères. Siemens Gamesa et les autres fabricants d’éoliennes étrangers ont en effet conservé leurs positions de leader. Ainsi, 76% des capacités installées proviennent ainsi de ces fabricants étrangers.

Parmi ceux-ci, Siemens Gamesa conserve sa place de leader, détenant près de 50% des parts (+18% en 2019). L’entreprise a mis en service plus de 532 MW. Seconde, GE (21% de parts) est loin derrière avec seulement 244 MW, chiffre identique à l’année passée.

Au final, ce sont les fournisseurs locaux, Inox Wind (11% de parts) et Suzlon (12%) qui ont perdu le plus.

70% de la production entre les mains de 4 IPP

Quatre producteurs indépendants d’électricité (IPP) produisent à eux seuls 70% de l’électricité installée en 2020. Il s’agit des sociétés indiennes Renew Power, Sembcorp Green Infra, Adani Green Energy et la saoudienne Alfanar. L’ensemble de leurs projets cumuleraient 883 MW dans le Gujarat.

2020, une année noire

Le marché de l’éolien de l’Inde, secoué par la pandémie mondiale de coronavirus, s’est contracté de 53% en 2023 selon BloombergNEF. Les chaines d’approvisionnements ont été perturbées, retardant certains projets. 2 GW de parcs éoliens n’ont ainsi pas vu le jour, leur construction reportée à 2021. Par conséquent, l’Inde devrait ajouter 3,2 GW de nouvelle capacité en 2021 selon BloombergNEF.

Découvrir
parc éolien au brésil

 

L’Inde reste attractif

Fin 2020, le premier ministre indien Narendra Modi avait inauguré le plus vaste parc d’énergie hybride mondiale avec 30 GW. Le secteur électrique indien restera donc particulièrement attractif d’autant que la consommation sera multipliée par 3 d’ici 2040 selon l’IEA.

Troisième pollueur mondial, le pays aspire à sortir de sa dépendance chronique au charbon. Il prévoit d’atteindre 175 GW d’EnR installées en 2022 et 450 GW pour 2030.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021